BIENVENUE SUR LE SITE INTERNET DU DIOCESE DE MATADI ET NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE VISITE

Jubilés - Anniversaires

Anniversaire d'Ordination: Promo 1997 et 2002

 

CaliceAujourd’hui,  dimanche 15 décembre 2013, qui coïncide au dimanche de la Joie, nous sommes heureux de souhaiter bon et joyeux anniversaire aux confrères qui célèbrent leur anniversaire d’ordination presbytérale.  Il s’agit de : Révérends Abbés Matondo Freddy, Matondo Gérard, Mizele Callixte et Nzuzi Jean-Bosco qui, par l’imposition des mains de S.E. Monseigneur KEMBO MAMPUTU Gabriel, évêque émérite du diocèse de Matadi, ont été ordonnés prêtres le dimanche 15 décembre 2002. Que le Seigneur qui  les a associés à son sacerdoce ministériel achève ce qu’Il a commencé en eux !

 

dsc00088-1.jpgAujourd’hui, certains de nos confrères sont en fête. Il s’agit des Abbés Luvumbu Antoine, Luzolo Rémy, Makambila Jean-Paul, Makanua Jean-Gratien, Malumba Bienvenu, Mayengele Philibert, Nginadio Janvier, Nsimba Gérard, Nzungu Denis, Pandula Antoine et Tsasa Eleuthère. En effet,  ils ont été ordonnés prêtres le 14/12/1997, en l’église N.-D. de Fataima/Matadi, par S. E. Mgr Kembo Gabriel, évêque émérite de Matadi. Nous leur souhaitons un bon et heureux anniversaire sacerdotal.

Par ailleurs, ayons également une pensée pieuse en mémoire de notre confrère, feu Abbé Mukiese Victor qui, ordonné prêtre le même jour, nous a quittés au cours de cette année, le 9 mai 2013. Qu’il repose en paix avec l’espérance, pour nous, de nous retrouver un jour dans la gloire du Père!

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION SACERDOTALE (28/11/1999)

img-0002.jpgCe jeudi, 28 novembre 2013, nous voudrions souhaiter un heureux et fructueux anniversaire aux confrères qui  ont été ordonnés prêtres à Matadi, le 28 novembre 1999. Aujourd’hui, ils fêtent donc 14 ans de sacerdoce. A cette occasion, prions pour que le Seigneur qui, dans sa bonté infinie,  les a associés à son sacerdoce ministériel, achève ce qu’Il a commencé en eux ! Il s’agit des Abbés dont les noms suivent:

Batalasana Eric, Bavuidinsi Gustave, Buelantesa Persévérant, Diafuka Jean-Jacques, Diwampovesa Henri, Kiabilua Jean-Bosco, Kudielumuka Jean-Aimé, Kudika Josaphat, Lubiku Hippolyte, Magoga Christophe, Mandaya Jules, Masamba Hyacinthe, Masika Freddy, Mavila Philibert, Miakuikama Patrice, Mpelanda Joseph, Mumpasi Arthur, Ndjimbi François, Ndongo Jean-Chrysostome Nekua Jean-Claude, Nkombe Pierre, Nsongani Augustin et Nzotukezi Faustin.

Ayons également une pensée pieuse en mémoire de notre confrère, feu Abbé Mavula Albert qui, ordonné prêtre le même jour, nous a quittés avant ce jour. Qu’il repose en paix avec l’espérance, pour nous, de nous retrouver un jour dans la gloire du Père.

IN MEMORIAM: abbe-mavula-09-08-62-10-06-12-1.jpg                                [Messages des voeux]

Ci-dessous, quelques images de la cérémonie d'ordination:

img.jpg   img-0001-1.jpg   img-0002-2.jpg   img-0003.jpg  

img-0004-1.jpg   img-0005.jpg  

XVIII Ans de Vie sacerdotale

paroisse-notre-dame-de-fatima-1-5.jpgPar l’imposition des mains de S .E. Mgr Gabriel Kembo Mamputu, évêque émérite de Matadi, les confrères dont les noms suivent ont reçu l’ordination sacerdotale à Matadi, le 1er octobre 1995. Il s’agit des Abbés Bakutumana Jean, Diasonama Laurent, Kinkela Gérard, Kitoko Paul, Longo Etienne, Lukombo Jean,  Lunkoka Willy,  Mangani  Louis, Masamba Célestin, Mayamona Jean, Mvuanga Basile, Ndongala Gracia et Nungu Alphonse. En ce jour de mardi,  1er octobre 2013, ils fêtent donc leur 18e anniversaire de vie sacerdotale.  Nous leur souhaitons un bon et heureux anniversaire. Daigne le Seigneur les combler de grâces et bénédictions.

Vingtième anniversaire d'Ordination sacerdotale

paroisse-notre-dame-de-fatima-1-4.jpgCe jeudi 26 septembre 2013, huit confrères (clergé diocésain de Matadi) célèbrent leur vingtième anniversaire d'ordination sacerdotale. Ceux-ci ont reçu l'ordination sacerdotale à Matadi, le 26 septembre 1993, par l'imposition des mains de S.E. Mgr Gabriel Kembo. Il s'agit des abbés Bikuika Christophe, Dinakuiza Cyprien, Kueyitualamo Adelard, Mpianda Jean-Pierre, Nsilulu Edmond, Nsimba Zéphyrin, Nsumbu Pamphile, Yambula Ali. A cette occasion, nous leur souhaitons un heureux et joyeux anniversaire.

Souhaits d'anniversaire sacerdotal: Promo 2000

paroisse-notre-dame-de-fatima-1-2.jpgLes Abbés dont les noms suivent : Lubidika Philippe, Mbuangi Léon, Mufu Roger, Ndiadia Bruno, Ndongala Innocent, Nkinasa Ernest, Pfiti Edouard,  ont été ordonnés prêtres à Matadi,  le 24 septembre 2000, par l’imposition des mains de S.E. Mgr Kembo Gabriel. Aussi, en ce 24 septembre 2013, voudrions-nous leur souhaiter un heureux joyeux anniversaire de sacerdoce !

RAPPEL: ANNIVERSAIRES D’ORDINATIONS SACERDOTALES

dsc00334.jpgDans le cadre de la rubrique “Jubilés – Anniversaires” de notre site internet diocésain, il nous a été signalé quelques omissions. Après vérification,  nous en avons repéré quelques-unes, dues principalement par les difficultés de connexion que nous rencontrons de temps à autre dans notre ville portuaire. Tout en présentant nos excuses aux confrères concernés, nous tenons à publier ci-dessous les anniversaires omis. Il s’agit de de l’anniversaire des : 1) Abbés Matondo André, M’bamba Dominique, Mbiyavanga José et  Ntoni André, qui furent ordonnés prêtres par S.E. Mgr Gabriel Kembo à Matadi, le 21 juillet 1991 ; 2) Abbé Nkiambi Bernard, ordonné prêtre par S.E. Mgr Simon Nzita à Tumba, le 15 août 1969 ; 3)Abbés Lutete Frédéric, Mabundu Fidèle et Ntungasani Alexandre, ordonnés par S.E. Mgr Raphaël à Matadi, le 25 août 1985 ; 4) Abbé Buetubela Paul, ordonné prêtre par S.E. Mgr Simon Nzita à Luozi, le 12 septembre 1971 et enfin, 5) Abbé Lufwende Jean, ordonné prêtre par S.E. Mgr Simon Nzita à Kasi, le 14 septembre 1975. A eux aussi nous disons, bien qu’en retard, nos souhaits de bon et heureux anniversaire sacerdotal.  Que le Seigneur qui les a appelés à sa suite les comble de ses grâces et bénédictions dans leur ministère.

Anniversaire d'Ordinations sacerdotales

photo-067-3.jpgDans notre diocèse, ce jour du 21 septembre nous rappelle trois événements de même nature mais qui se sont produits en des endroits tout à fait différents. Certes, il s'agit d'ordinations sacerdotales de nos confrères ci-après, à qui nous souhaitons, d'avance, un heureux et fructueux anniversaire. Le premier de ces événement c'est l'ordination sacerdotale de Mgr Dinzolele Philippe, par S.E. Mg Nzita Simon, ancien évêque de Matadi. Celle-ci a eu lieu en la Paroisse Saint Jean l'Évangéliste, à Tumba, le dimanche 21 septembre 1975. Le second événement c'est l'ordination sacerdotale de Monsieur l'Abbé Diangadio Bruno, par S. E. Mgr Lubaki Raphaël, ancien évêque de Matadi, le dimanche 21 septembre 1980, à la Paroisse Sacré-Cœur, à Miyamba. Enfin, quant au troisième événement, il s'agit de l'ordination sacerdotale, par l'imposition des mains de S. E. Mgr Raphaël Lubaki , des MM. les Abbés Mayavangwa Jacques et Mingiedi André, en l'église Notre-Dame de Fatima, le dimanche 21 septembre 1986. Que le Seigneur puisse bénir et faire fructifier leur ministère!

 

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION SACERDOTALE: Promo1994

paroisse-notre-dame-de-fatima-2-2.jpg           ANNIVERSAIRE D’ORDINATION SACERDOTALE (18/09/1994)

Aujourd’hui,  mercredi 18 septembre, nous voudrions souhaiter un heureux et fructueux anniversaire aux confrères qui  ont été ordonnés prêtres à Matadi (N.D. de Fatima), par S.E. Mgr Gabriel Kembo Mamputu, le 18 septembre 1994. Ainsi, fêtent-ils  donc aujourd’hui 19 ans de sacerdoce. A cette occasion, prions pour que le Seigneur qui, dans sa grande bonté,  les a associés à son sacerdoce ministériel, achève ce qu’Il a commencé en eux! Il s’agit des Abbés dont les noms suivent : Bakutuzomanga Aaron, Batudianga Clément, Dianzenza  Alexandre, Kabongo Médard,  Luwengo Théophile, Madibu Martin, Matondo Hubert, Mayamona Placide, Mpevo Christophe, Mvul’Anene Roger, Nkiama Bonaventure, Pindi Giraud, Tshingola Jean et Zitisa Justin.

Bon et heureux anniversaire !

Anniversaire d'ordination sacerdotale

images-anniversaire.jpgCe lundi 05 août 2013, huit confrères célèbrent leur anniversaire d'ordination sacerdotale. Il s'agit de l' abbé Bankazi François ordonné prêtre à Matadi, le 05/08/1956 par Son Excellence Monseigneur Van Den Bosch et des abbés Dikunduakila Isaac, Mambangula Alfred, Manzoaku Désiré, Matondo Jacques, Miampasi Marcel, Ndengi Philippe et Nlandu Didier qui étaient ordonnés à Matadi, le 05/08/1990 par Son Excellence Monseigneur Kembo Mamputu Gabriel.

Nous leur souhaitons un joyeux anniversaire en jour mémorable de leur consécration à Dieu. Puisse le Seigneur leur combler de ses graces et sa force pour être toujours des témoins vivants de son Evangile.

Anniversaire d'ordination sacerdotale de l'abbé Alphonse Mvungu

joyeux-anniversaire.jpgEn ce jour du 16 juillet 2013, Monsieur l'abbé Alphonse Mvungu totalise 52 ans de sacerdoce depuis son ordination qui a eu lieu le 16 juillet 1961 à Kisantu par l'imposition des mains de Son Excellence Monseigneur Kimbondo. Toute la communauté diocésaine de Matadi souhaite à Taata Alphonse un heureux et joyeux anniversaire d'ordination sacerdotale. Que le Seigneur continue à l'assister et lui accorde grâces et bénédictions.

Si vous vous souhaitez formuler des voeux à Monsieur l'abbé Alphonse, visitez notre page

Anniversaire d'Ordination sacerdotale 1966

eglise-paroissiale-st-gerard-1.jpgEn ce 26 juin, nous voudrions faire mémoire de l'ordination sacerdotale de Mr. l'Abbé Ndozidianu Joseph. En effet, par l'imposition des mains de feu S.E. Mgr Nzita Simon, Mr l’Abbé Joseph Ndozidianu a été ordonné prêtre, le 26 juin 1966, à la Paroisse Saint Gérard, à Kimpangu. Tout en lui présentant nos vœux d'heureux et fructueux anniversaire, nous prions pour que le Seigneur parachève ce qu'Il a commencé en lui.

Par ailleurs, nous gardons une pensée priante pour son condisciple, feu Mr l’Abbé Difuayame Paul-Florent, ordonné prêtre à Mbanza-Ngungu, le 19/06/1966, soit une semaine auparavant, et qui a été rappelé auprès du Père, le 8 avril 2012. Qu’il repose dans la paix du Christ.

Anniversaire d'Ordination sacerdotale 1980 (1)

paroisse-notre-dame-de-fatima-1.jpg

Par l’imposition des mains de S.E. Mgr Raphaël Lubaki, ancien évêque du diocèse de Matadi, Mr l’Abbé Nsukula Emmanuel a reçu l’ordination sacerdotale le dimanche, 8 juin 1980, au Stade Lumumba de Matadi. C’est donc avec joie que nous lui présentons, en ce 8 juin 2013, nos vœux d’heureux anniversaire sacerdotal. Que le Seigneur continue à l’assister afin que son ministère produise des fruits en abondance.

Bon et heureux anniversaire !

Anniversaire d'Ordination sacerdotale 1987 (2)

paroisse-notre-dame-de-fatima-2.jpgComme nous l’avions rappelé le 1er mars 2013, les ordinations sacerdotales de l’année 1987 ont eu lieu en deux phases et dans deux paroisses différentes. Il s’agit aujourd’hui du second groupe comprenant les Abbés Khonde Godefroid, Kiabelo Philibert, Malangi César, Malundama Valentin, Mvuanda Jean de Dieu et Nzinga Edmond. Par l’imposition des mains de S. E. Mgr Mununu Edouard, Évêque du diocèse de Kikwit, ces Confrères ont reçu l’ordination sacerdotale, en l’église de la Paroisse Notre-Dame de Fatima (Matadi), le dimanche 7 juin 1987. Que le Seigneur leur accorde toujours les grâces nécessaires pour qu’ils continuent à annoncer l’Évangile dans la fidélité à l’Église, avec un zèle et un enthousiasme renouvelés. Bon et fructueux anniversaire sacerdotal!

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION1983

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION: 5 juin 1983 - 5 juin 2013

Ce mercredi 5 juin 2013, nous voudrions souhaiter un heureux et fructueux anniversaire à Monsieur l'Abbé Nsimba Grégoire qui, par l’imposition des mains de S.E. Mgr Raphaël Lubaki,  ancien évêque de Matadi, a été ordonné prêtre à la Paroisse Saint Joseph, à Songololo, le 5 juin 1983. C'est dire que notre confrère Grégoire vient de totaliser ses 30 Ans de vie sacerdotale. Nous ne pouvons qu'en rendre grâce au Seigneur qui, dans sa bonté infinie, l'a soutenu dans son ministère et lui demandons de bien vouloir achever ce qu’Il a commencé en lui! Bon et fructueux anniversaire!

Anniversaire d'Ordination sacerdotale 1987 (1)

dsc00543.jpgDe prime abord, rappelons qu'en l'année 1987, les ordinations sacerdotales ont eu lieu en deux étapes et dans deux paroisses différentes. Naturellement, en ce 1er mars 2013, nous parlons du premier groupe, le groupe de Bienga. Bien entendu, nous parlerons de l'étape de Matadi, en son temps, c'est-à-dire le 7 juin 2013. Cela étant, nous avons la joie de présenter, aujourd'hui, nos vœux de bon et fructueux anniversaire d’Ordination sacerdotale à nos confrères, les Abbés Luntadila Guy, Mampasi Bernard et Masamba Philippe. En effet, par l’imposition des mains de feu S. E. Mgr Lubaki Raphaël, ancien Évêque du diocèse de Matadi, ces trois Confrères ont été ordonnés prêtres en l’église de la Paroisse Notre-Dame Médiatrice, à Bienga, le dimanche 1er mars 1987.Que le Seigneur leur accorde toujours les grâces nécessaires pour qu’ils continuent à annoncer l’Évangile dans la fidélité à l’Église, avec un zèle et un enthousiasme renouvelés. Bon et fructueux anniversaire sacerdotal.

Anniversaire d'Ordination sacerdotale1984

moderateur-3.jpgEn ce 26 février, nous voudrions faire mémoire de l'ordination sacerdotale de Mr. l'Abbé Matondo Tuzizila Simon. En effet, c'est le 26 février 1984 que, par l'imposition des mains de feu S.E. Mgr Raphaël Lubaki, il a été ordonné prêtre, en compagnie de ses deux condisciples, en l'église Notre-Dame de Fatima (Matadi). Tout en lui présentant nos vœux d'heureux et fructueux anniversaire, nous prions pour que le Seigneur parachève ce qu'Il a commencé en lui. 

Enfin, ayons également une pensée priante pour ses deux condisciples qui ont déjà été rappelés auprès du Père avant ce jour. Il s'agit de: 1° Mr. l'Abbé Kufulu Roger, décédé à Kinshasa, le19 novembre 1997 et 2° Mr. l'Abbé Mbadu Simon-Pierre, décédé à l'IME/Kimpese, le 3 novembre 2007. Qu'ils reposent en paix!

Anniversaire d'Ordination: Promo 1976

intervenant-5-2.jpgPar l'imposition des mains de S.E. Mgr Simon Nzita wa Ne Malanda, ancien évêque du diocèse de Matadi, Mr l'Abbé Benoît Mabungu a reçu l'ordination sacerdotale le 1er février 1976, en l'église Notre-Dame de Fatima, à Matadi (Kongo Central). C'est pourquoi, en ce jour du 1er février 2013, nous avons la joie de présenter à l'Abbé Benoît nos vœux d'heureux anniversaire sacerdotal. Que le Seigneur continue à le protéger et le guider pour que son ministère sacerdotal produise des fruits en abondance.

Bon et fructeux anniversaire.

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION : Promo2008

dsc00097.jpg En ce dimanche, 13 janvier 2013, nous voudrions présenter nos vœux de bon et fructueux anniversaire d’Ordination sacerdotale à nos confrères, les Abbés Bubayi Constant, Kubingila Sébastien, Mansiantima Gabriel, Matondo Prosper, Nsimba Jean-Bosco, Soba Edmond et Tungadio Daniel. En effet, par l’imposition des mains de S. E. Mgr Gabriel Kembo Mamputu, Évêque émérite du diocèse de Matadi, les Confrères précités ont été ordonnés prêtres à Matadi, le dimanche 13 janvier  2008. Prions le Seigneur afin qu’il leur accorde toujours les grâces nécessaires pour poursuivre la mission qu’il a confiée à son Église. Puissent-ils annoncer l’Évangile, dans la fidélité à l’Église, avec un zèle et un enthousiasme renouvelés.

Bon et heureux anniversaire !

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION : Promo2002

dsc00091-2.jpg

Nous sommes heureux de présenter nos vœux de bon et heureux anniversaire d’Ordination presbytérale aux confrères ci-après : Matondo Freddy, Matondo Gérard, Mizele Callixte, N'tela Michel et  Nzuzi Jean-Bosco. En effet, par l’imposition des mains de S. E. Mgr Gabriel Kembo Mamputu, Évêque émérite du diocèse de Matadi, les derniers précités ont été ordonnés prêtres à Matadi, le dimanche 15 décembre 2002. Prions le Seigneur afin qu’il leur accorde toujours les grâces nécessaires pour l’exercice de leur ministère. Ainsi, sauront-ils annoncer l’Évangile, dans la fidélité à l’Église, avec un zèle et un enthousiasme renouvelés.

 Bon et heureux anniversaire!

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION1997

dsc00088-1.jpgCe vendredi, 14 décembre 2012, nous voudrions souhaiter un heureux et fructueux anniversaire aux confrères qui, par l’imposition des mains de S.E. Mgr Gabriel Kembo Mamputu,  ont été ordonnés prêtres à Matadi, le 14 décembre 1997. Il s’agit des Abbés dont les noms suivent : Luvumbu Antoine, Luzolo Rémy, Makambila Jean-Paul, Makanua Jean-Gratien, Malumba Bienvenu, Mayengele Philibert, Mukiese Victor, Nginadio Janvier, Nsimba Gérard, Nzungu Denis, Pandula Antoine et Tsasa Eleuthère.

Aussi, voudrions-nous, à cette occasion, supplier le Seigneur qui, dans sa bonté infinie,  les a associés à son sacerdoce ministériel, de bien vouloir achever ce qu’Il a commencé en eux ! Bon et fructueux anniversaire à vous !

L'ordination de la Promo 2003 en Images

ordination11.pngGrâce à la générosité d'un des nos Confrères, nous sommes heureux de vous faire découvrir quelques Images de l'Ordination sacerdotale de la Promotion 2003, qui a eu lieu en l'église de la Paroisse Sainte-Thérèse, à Mbanza-Ngungu, le 30 novembre 2003. Nos sincères remerciements au confrère qui nous les a gracieusement prêtées.

 

 

 ordination8.png  ordination9.png  ordination10.png 

ordination12.png  ordination13.png  ordination14.png  ordination15.png 

ordination16.png

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION - Promo2003

dsc00089-2.jpgLa date du 30 novembre nous rappelle l’ordination presbytérale de nos confrères de la Promotion 2003. En effet, le dimanche 30 novembre 2003, par l’imposition des mains de Son Excellence Monseigneur KEMBO MAMPUTU Gabriel, évêque émérite du diocèse de Matadi, notre clergé diocesain s’était enrichi de six nouveaux membres. Il s’agit de : Révérends Abbés Basema Alexandre, Ditula Claude, Lusambulu Thomas, Makubama Albert, Matumona Maxence et Mundemba Séraphin. Aussi, voudrions-nous, à cette occasion mémorable, leur souhaiter un bon, heureux et fructueux anniversaire d’ordination sacerdotale. Que le Seigneur qui  les a associés à son sacerdoce ministériel achève ce qu’Il a commencé en eux !

Anniversaire d'ordination

dsc00089.jpgCe jeudi, le 22 novembre 2012, quelques-uns de nos confrères célèbrent leur anniversaire d’ordination presbytérale.  Il s’agit de : Révérends Abbés Bavutukidi Paul, Lubanzadio Louis, Luwawa Ghislain, Muanda Gérard, Nkanza Jean, Nkuti Paraclet et Zolandonga Serge. Ceux-ci ont été ordonnés prêtres le dimanche 22 novembre 2009, par l’imposition des mains de Son Excellence Monseigneur KEMBO MAMPUTU Gabriel, évêque émérite du diocèse de Matadi. Nous souhaitons un bon, heureux et fructueux anniversaire d’ordination. Que le Seigneur qui  les a associés à son sacerdoce ministériel achève ce qu’Il a commencé en eux !

Anniversaires d'ordination sacerdotale

Dans la rubrique « Jubilés- Anniversaires », nous comptons présenter nos vœux de bon et heureux anniversaire et/ou de jubilé aux confrères par date d'ordination. Nous commençons dès le 1er octobre de cette année.  

Les Confrères dont les noms et prénoms suivent ont été ordonnés prêtres le 1er octobre 1995. Il s'agit de:

1.       Abbé   Bakutumana Jean      

2.        Abbé   Diasonama Laurent   

3.        Abbé   Kinkela Gérard     

4.        Abbé   Kitoko Paul          

5.        Abbé   Longo Etienne      

6.        Abbé   Lukombo Jean      

7.        Abbé   Lunkoka Willy       

8.        Abbé   Mangani  Louis     

9.        Abbé   Masamba Célestin  

10.        Abbé   Mayamona Jean   

11.       Abbé   Mvuanga Basile     

12.       Abbé   Ndongala Gracia   

13.       Abbé   Nungu Alphonse  

Nous leur souhaitons bon et heureux anniversaire d'ordination sacerdotale! Que le Seigneur qui les a associés à son sacerdoce leur assure la grâce de la fidélité et de l'amour afin qu'ils produisent davantage des fruits pour la gloire de Dieu et le salut des hommes.

Jubilé d'Or de sacerdoce de l'abbé G. Kusengana

abbe-gabriel-kusengana-2.jpg

JUBILE D’OR DE SACERDOCE DE L’ABBE GABRIEL KUSENGANA MBOMBANI

12 Août 1962 – 12 Août 2012, telle est la période de vie sacerdotale accomplie par Monsieur l’abbé Gabriel Kusengana Mbombani, prêtre du diocèse de Matadi. Ainsi donc en ce jour du 12 Août 2012, l’Eglise paroissiale Notre – Dame de Fatima a vibré sous les sons des cordes et des tambours pour fêter le jubilé d’or sacerdotal de celui qui est considéré par plus d’un comme le modèle d’ouvrier engagé corps et âme dans le champ du Seigneur.

La messe d’action de grâce, pour le répéter, a été célébrée à Notre Dame de Fatima de Matadi et présidée par lui-même le lauréat du jour, concélébrée par Monseigneur l’Evêque du diocèse, l’Evêque émérite et une quarantaine de prêtres venus, non seulement de différentes paroisses de la ville de Matadi, mais aussi de l’intérieur du diocèse et même de l’étranger.

Elle a connu l’assistance des autorités politico-administratives de la province, conduites par le gouverneur ad intérim du Bas-Congo en la personne de Monsieur Déo Nkusu ainsi que de nombreux religieux et religieuses du diocèse qui se sont déplacés pour la circonstance, sans oublier une foule très nombreuse de fidèles venant de tout côté du territoire diocésain. Une célébration haute en couleur, chantée par les chorales STELLA MARIS, CHOJEUFAT, CHORALE CENTRALE et médiatisée par les chaînes de radio et télévision de la place.

L’homélie de la circonstance a été faite par Monsieur l’abbé Basile Mvuanga et s’est articulée en deux volets. D’un côté le volet lié à l’événement liturgique du jour à savoir l’assomption de la vierge Marie et de l’autre, le volet lié à la circonstance de la fête, le jubilé d’or sacerdotal de l’abbé Gabriel.

Concernant le premier volet, l’abbé Basile a fait comprendre à l’assemblée qu’en ce qui concerne l’assomption nul n’est plus important de chercher à savoir le comment de l’élévation de la Sainte Vierge Marie. Ce qui importe, c’est de bien discerner le pourquoi de cette immense grâce. En effet, a-t-il renchéri, si la Vierge Marie a été élevée au ciel dans son corps et son âme, c’est par ce qu’elle a dit Oui à l’appel de Dieu et de ce fait elle est devenue la mère de Dieu, Jésus Christ par qui le salut est venu dans le monde entier. Dieu ne pouvait donc pas laisser périr le corps de celle qui a accompli une si forte mission pour le bien de son peuple. La Vierge Marie est donc à côté de son Fils dans ciel où elle intercède pour la multitude des croyants.

Abordant le second volet de son sermon, le prédicateur du jour a circonscris dans les détails, quelques faits qui ont échelonné les 50 ans de vie sacerdotale de l’abbé Gabriel depuis la direction du Petit Séminaire de Kibula jusqu’à la pastorale directe dans les paroisses où il a œuvré notamment Saint Joseph de Nzanza, Notre-Dame de Fatima, Kionzo et Inga. Il a souligné que l’abbé Gabriel était, dans cette pastorale un homme de situations difficiles et de grands défis, un homme d’une pastorale ordonnée et structurée, homme mobilisateur de masse, homme de solennité, d’apostolat et de finesse d’esprit qui savait faire tout avec intelligence et grande sagesse… Il reste, a-t-il souligné, l’un des modèles de vie pastorale pour les confrères et, aujourd’hui dans sa vieillesse, il est l’un de ceux auprès de qui les jeunes confrères peuvent aller puiser des conseils nécessaires pour accomplir leur apostolat avec succès.

Après la dernière oraison, a eu lieu la cérémonie du jubilé proprement dit. L’abbé jubilaire, se tenant à côté d’un ancien jubilaire, l’abbé Alphonse Mvungu qui s’est déplacé pour vivre en chair et en os cet événement malgré le poids de son âge, a dû chercher très loin la force pour souffler sur 50 bougies allumées sous les ovations du public. Après quoi, l’abbé Mvungu lui a tendu le cierge pascal allumé symbole de la lumière du Christ.

Cette cérémonie a été suivie de la remise des cadeaux en commençant par le diocèse, passant par le gouvernorat et terminant par tous les invités ainsi que les fidèles présents à l’Eglise. Là aussi, il y a eu un symbole. En effet, le cadeau remis par le diocèse était une chaise longue où l’abbé a été mis assis pour symboliser que désormais il est en repos après avoir accompli une grande mission dans le vaste champ du Seigneur. C’est de cette chaise qu’il a reçu les autres cadeaux.

Quelques Mots ont été également prononcés pour la circonstance : mot du comité organisateur, mot de l’abbé jubilaire lui-même et mot de Monseigneur l’Evêque diocésain. A la fin de ces mots, Monseigneur l’Evêque a lu et présenté la Bénédiction apostolique au jubilaire.

Ce fut alors la fin de la liturgie, une messe commencée à 9 heures 30 minutes et qui s’acheva à 14 heures justes.

Après la messe, a suivi le défilé des différentes CEVB de la paroisse de Notre – Dame de Fatima et de la paroisse Saint Joseph de Nzanza à l’Institut Monseigneur Lubaki et le repas pour la fête a été offert dans la salle des fêtes des Sœurs de Sainte Marie de Matadi à SAFARI.

A son ordination, l’abbé Gabriel avait pris comme devise : « Lève-toi, tu leur diras tout ce que je t’ordonnerai » (Jér 1, 17). Aujourd’hui, à son jubilé d’or il prend la devise suivante : « C’est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis, et sa grâce à mon égard n’a pas été stérile ». (1 Cor 15, 10).

Abbé Jules Mandaya Isambasa
Diocèse de Matadi.

Biographie de l'Abbé Gabriel Kusengana

Né le 10 Septembre 1931 à Kinkakasa, Secteur de Balari, territoire de Luozi, Groupement de Londe Nzadi. Il est fils de Albert MBOMBANI et de Vicoire BIBOKILA. Il a fait son école primaire à la Mission catholique de MANGAMBO de 1943 à 1947, les humanités latines au Petit Séminaire de KIBULA de 1947 à 1954.

Après trois ans de philosophie au Grand Séminaire de Mayidi, soit de 1954 à 1957 et une année de régence, il fit ses études de théologie d’abord au Grand Séminaire de Mayidi puis à l’Université de Lovanium de 1957 à 1965. Avant de terminer sa licence, il fut ordonné prêtre à Thysville (Mbanza-Ngungu) par Son Excellence Monseigneur Simon NZITA le 12 Août 1962.

Après ses études universitaires, il fut nommé successivement :

  • Directeur du Petit Séminaire de KIBULA de 1965 à 1974, soit pendant 9 ans.
  • Préfet des Etudes de l’Institut TALA MBANZA actuellement Institut Monseigneur Lubaki de 1974 à 1975.
  • Curé de la paroisse Saint Joseph / Nzanza de 1975 à 1984.
  • Curé de la paroisse Notre – Dame de Fatima de 1984 à 1994 en remplacement du père BOXHO.
  • Curé de la mission catholique de Kionzo de 1994 à 1998
  • Curé de la paroisse Notre – Dame du perpétuel secours d’Inga de 1998 à 2003
  • De nouveau Curé de la paroisse Notre – Dame de Fatima et Président de la Zone Apostolique de Matadi de 2003 à 2010
  • Aujourd’hui, curé Emérite en repos à la paroisse Saint Joseph de Lukala.

Hommage de S.E. Mgr Daniel NLANDU MAYI, Évêque de Matadi, à l’occasion du Jubilé d’Or de Monsieur l’Abbé Gabriel KUSENGANA

Matadi/Paroisse Notre Dame Médiatrice, le 12 août 2012, en la solennité de l’Assomption

Excellences,

Distingués invités,

Chers frères et sœurs,

Au terme de cette liturgie riche en couleurs, en ce jour faste et béni, où l’Eglise de Dieu qui est au Congo, célèbre la fête de l’Assomption, il m’est particulièrement agréable de vous saluer avec estime et de vous remercier profondément de votre présence nombreuse dans cette Eglise pour rendre hommage à Notre Dame du ciel et à son fils, Monsieur l’Abbé Gabriel KUSENGANA  qui accomplit aujourd’hui 5O ans de sacerdoce.

Permettez-moi de m’adresser  particulièrement à Monsieur l’Abbé Gabriel KUSENGANA dont nous célébrons aujourd’hui le jubilé d’or sacerdotal.

Cher Monsieur l’Abbé jubilaire Gabriel KUSENGANA,

C’est le diocèse de Matadi  qui, dans toute sa diversité, est venu vous entourer de son affection et de sa prière, en ce jour de grande  joie, pour tant de merveilles que le Seigneur a réalisées pour le diocèse, à travers votre personne. C’est donc à Dieu que revient toute la reconnaissance, du fait qu’il a daigné vous choisir, Monsieur l’Abbé, et vous employer à  son service.

Nous lui rendons grâces pour tous les innombrables services pastoraux que vous avez rendu, successivement à Kibula, au petit séminaire, à Matadi, à la Paroisse Saint Joseph à Nzanza, puis à la paroisse N.D. de Fatima où vous avez effectué deux mandats ; à Kionzo, à la paroisse Sainte Marie Immaculée; et à Inga,  à la Paroisse Notre Dame du Perpétuel Secours.

L’Evêque Emérite, Son Excellence Mgr Gabriel KEMBO, le Gouverneur de la Province du Bas-Congo, les autorités civiles, politiques, militaires et administratives, les confrères prêtres, les religieux et les religieuses, ainsi que les fidèles laïcs, tous les âges confondus, sans oublier les membres de votre famille, reconnaissent en vous un témoin vivant et un acteur important de l’histoire de notre diocèse.

Votre engagement pastoral a marqué au plus haut point l’évolution du diocèse de Matadi ; et tous, d’un cœur unanime, nous voulons vous exprimer, aujourd’hui, notre profonde gratitude.

Permettez-moi, Monsieur l’Abbé, de rappeler quelques moments importants de votre activité pastorale très fructueuse dans notre diocèse de Matadi.

En succédant aux Pères Rédemptoristes, d’heureuse mémoire, à la tête du Petit Séminaire de Kibula, vous avez pris la charge de former les futurs prêtres diocésains. Ce qui, à l’époque, était un grand défi pour les prêtres diocésains autochtones, vu leur jeunesse et la modicité des moyens à leur disposition. Avec la collaboration de quelques confrères, vous avez su relever ce défi à la grande satisfaction de tous.

Tout au long de ce travail de longue haleine, vous avez mis en place un système de formation intégrale au Séminaire dont se souviennent  de nombreux anciens séminaristes  de Kibula.

Tous reconnaissent, en effet, dans ce qu’ils sont devenus aujourd’hui la marque du petit séminaire qui leur a donné, sous votre conduite, non seulement une instruction de qualité mais surtout une vision du monde, un savoir-vivre dont ils ont été pétris  et façonnés pour affronter la vie.

Il est vrai, Monsieur l’Abbé, que vous avez reformé l’organisation de la vie au séminaire, vous avez instauré des innovations courageuses et un style de vie appropriée  qui ont constitué  par rapport au passé un véritable tournant d’inculturation. Il fallait que le séminaire soit réajusté à notre temps et il l’a été.

Monsieur l’Abbé, le dynamisme pastoral dont vous avez fait montre au petit séminaire s’est  encore confirmé dans votre  ministère de Curé de paroisse. En effet dans toutes les paroisses où vous êtes passé les fidèles ont apprécié votre travail. Innovateur et entreprenant, vous avez été le premier curé à  implanter les CEVB à Matadi.

Pour cette contribution importante, pour tout ce que vous avez donné aux fidèles dont les évêques vous ont confié « le soin des âmes », je vous dis profondément  un sincère merci.

Ce merci, il est de tous les Diocésains, particulièrement de ceux qui vous ont connu . Il est de tous les baptisés que d’une façon ou d’une autre, vous avez croisés  sur le long chemin  de 5o années de travail pastoral. Plusieurs sont dans cette église pour vous renouveler leurs sentiments de grande affection et de gratitude pour ce qu’ils ont reçu.

Cher Monsieur l’Abbé Gabriel KUSENGANA,

A votre  grand âge, couronnement des étapes de la vie, avec sa plénitude et ses limites inhérentes à la nature humaine, Dieu vous a béni. Soyez encore  vous-même pour le diocèse une bénédiction, un puits de sagesse et un chemin de lumière. Vous êtes entré aujourd’hui dans le noble et estimé cercle de « grands Ainés ». C’est une étape et une dignité  qui permettent  de s’élever au-dessus des choses, de voir l’Eglise avec le regard et le cœur de Dieu. Notre diocèse  a besoin de vos paroles de sagesse, de paix, d’amour et d’unité.

Chers frères et sœurs,

Cinquante ans de vie sacerdotale représentent  une grâce particulière de Dieu et une réponse de fidélité au jour le jour. La grâce que Dieu nous donne a besoin de notre adhésion quotidienne pour qu’elle puisse porter des fruits.

En célébrant les cinquante ans  du sacerdoce de l’Abbé Gabriel KUSENGANA, chacun de nous est invité à méditer sur la fidélité à ses propres engagements religieux ou conjugaux, pour que  suivant l’exemple de l’heureux jubilaire, nous puissions, nous aussi, et chacun demander au Seigneur de persévérer dans la fidélité aux engagements de notre état de vie.

Que la VIERGE MARIE dont  nous célébrons l’Assomption aujourd’hui et le Bienheureux Isidore BAKANJA, nous obtiennent  la grâce de la fidélité auprès de  Jésus-Christ et qu’ils  soutiennent  notre Eglise de Matadi dans sa démarche synodale pour une fidélité toujours plus grande au Christ –Sauveur. AMEN.

Félicitations Monsieur l’Abbé Gabriel. Ad multos annos.  Je vous remercie.

 Discours à l’occasion des 50 ans de vie sacerdotale de Mr l’abbé Gabriel KUSENGANA, à l’issue de la messe d’action de grâce, célébrée en l’église Notre Dame de Fatima à Matadi, le 12 août 2012.

Excellence Monseigneur l’Evêque,
Excellence Monsieur le gouverneur de la province du Bas-Congo,
Excellence Monsieur le Ministre,
Honorables députés nationaux et provinciaux,
Révérends abbés,
Révérends pères,
Révérends frères,
Révérendes sœurs,
Distingués invités dans vos grades et qualités,
Chers frères et sœurs,

En ce jour de la célébration de mes 50 ans de vie sacerdotale, l’occasion m’échoit en la fête de l’Assomption de la vierge Marie, de chanter avec la mère de Dieu : « Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur ». Il a jeté les yeux sur moi et dans mon cœur il n’est que joie. Saint est son nom dans tous les temps ! Car pour mon jubilé, « ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu et sa grâce à mon égard n’a pas été vaine » (1Co15, 10).

D’ors et déjà, je dis merci à vous tous ici présents qui avez souhaité vous joindre à la joie de ce jour pour qu’ensemble nous commémorions les merveilles que Dieu vient de réaliser dans ma vie.

Mes chers frères et sœurs, 

Vous conviendrez avec moi qu’il est difficile quasi impossible d’étaler dans un cadre comme celui-ci ce qu’a pu être un demi siècle d’une vie sacerdotale. Nonobstant, je me suis efforcé de prélever certains aspects et événements de mon ministère sacerdotal les plus marquants de ce cinquantenaire.

D’abord, j’ai fait mes études primaires à la mission catholique de Mangembo de 1943 à 1947. En Septembre de la même année, je suis entré au petit séminaire de Kibula. Après 6 ans d’humanités littéraires, en 1954, je suis entré au Grand séminaire de Mayidi. Après trois ans de philosophie et une année de probation (régence) en septembre 1961, je commence les études de théologie, toujours au même Grand séminaire de Mayidi. En octobre 1962, mes supérieurs m’envoient continuer les études à l’Université Lovanium et au cours de la même année 1962, j’étais ordonné prêtre à Thysville (Mbanza-Ngungu), par Mgr Simon Nzita.

Après l’ordination sacerdotale, je devais rentrer à l’Université pour continuer les études jusqu’à 1965. Mais les événements du pays avaient précipité mon retour au Diocèse. En effet, pendant la période qui a suivi l’indépendance, les congolais ne supportaient plus d’être dirigés par les blancs. Il fallait vite placer des noirs à la tête de chaque institution. D’où à peine sorti des études je me verrai confier la direction du petit séminaire de Kibula que je devais diriger jusqu’en 1974.

Cette tâche de diriger le petit séminaire de Kibula, je la réalisais avec beaucoup de difficultés. Car la maladie ne me quittait pas, tellement fort que Monseigneur a dû se résoudre à m’envoyer en Europe pour des soins médicaux appropriés. Revenu au Congo, Monseigneur l’Evêque me remit dans l’enseignement en me nommant Préfet des études au Collège Notre Dame de Fatima, qui s’appellera Tala Mbanza dans la suite, avant de porter l’actuelle appellation de son fondateur, Institut Mgr Lubaki. Pour moi la nomination comme Préfet des études à l’Institut Mgr Lubaki avait été de courte durée, parce que le président Mobutu venait d’étatiser toutes les écoles de la République démocratique du Congo. Ce qui a poussé Mgr Lubaki à retirer de la direction des écoles son personnel ecclésiastique. En clair, il fallait abandonner l’enseignement pour m’occuper de la pastorale directe en paroisse. Mgr ne tardera pas à me nommer Curé de la paroisse St Joseph Nzanza à Matadi, avec comme mission d’y travailler comme dans un champ d’expérimentation pour appliquer les nouveaux changements intervenus dans l’Eglise après le concile Vatican II. La tâche n’était pas facile. Une chose qu’il faut d’abord savoir est que Matadi était réputé comme un milieu ultra conservateur. Nous avions commencé par chanter la messe du dimanche en kikongo. Jusque là c’était en Latin. Même les chorales des vieilles mamans étaient soumises à cette tradition. Nous avions introduit le tam-tam, instrument réputé incarnant les fétiches de bangunza, à l’église au grand scandale des conservateurs. Pendant la messe, j’avais permis qu’on vienne présenter les offrandes à l’autel en esquissant quelques pas de danse, ce fût le tollé général. Aujourd’hui on trouve normal qu’on puisse danser à l’église, alors que pour cela l’église de Nzanza était surnommée le bar Carrefour par analogie au bar Carrefour qui était à côté de la paroisse. Malgré cela nous avions continué sur le chemin du changement, parce que j’avais l’appui de Monseigneur l’Evêque. D’ailleurs dans la suite Nzanza sera appelé « Nzanza molakisi »

Toujours à Nzanza j’avais initié les fidèles de ma paroisse à se prendre en charge dans la gestion de leur paroisse par le « Nsisani ». Au début j’avais été taxé de tous les maux. Mais grâce aux fameux nsisani, nous avions pu élever les murs de la clôture et sécuriser ainsi la paroisse St Joseph Nzanza. A Fatima, lorsque j’en parle pour la première fois aux fidèles, ces derniers rétorquent : « Vutuka na Nzanza na ba nsisani y ange kuaku ve » Mais ici de même, par le nsisani, Fatima a échappé au désastre d’être envahi par le marché Lumumba.

Par ailleurs, mon ministère à Nzanza avait coïncidé avec le vent des changements survenu au sein de l’Eglise. Ce fut aussi la période de la messe en rite congolais, rite zaïrois à l’époque. Je devais effectuer un voyage spécial à Kinshasa, plus exactement à la paroisse Saint Alphonse de Matete pour apprendre la messe en rite congolais. A la même période Mgr Lubaki avait obligé tous les prêtres de son Diocèse d’aller suivre la « Session Eglise Monde » à Kinshasa. Cette session sert de soubassement pour la pastorale des CEB. J’y étais allé. J’étais du 2e groupe avec Mgr Kembo, alors Vicaire Général. Après cette session, une fois rentré dans ma paroisse, j’étais décidé à l’animer, en soirée, auprès d’un groupe de chrétiens, dont le conseil paroissial et certains autres fidèles engagés, avec pour objectif de créer les premières communautés ecclésiales de base.

Excellence Monseigneur l’Evêque,
Excellence Monsieur le gouverneur de la province du Bas-Congo,
Excellence Monsieur le Ministre,
Honorables députés nationaux et provinciaux,
Révérends abbés,
Révérends pères,
Révérends frères,
Révérendes sœurs,
Distingués invités dans vos grades et qualités,
Chers frères et sœurs,

Je fais tout de suite remarquer que la pastorale des CEB m’avait beaucoup plu dès le début parce qu’elle renferme la concrétisation du grand Commandement du Christ, qu’est l’amour de nos frères : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ». (Jn15,12). Pour la création d’une CEB, le premier principe c’est la connaissance mutuelle. Les membres doivent se connaître cela implique la maîtrise des noms et des adresses de résidences d’entre eux. Connaître les noms, et pas se limiter aux désignations : Tata na fifi, Maman na You-you,… ou encore à de sobriquet tel Père double,… Mais il faut plutôt accorder l’attention aux noms propres comme Nsimba Nguedi, Nzuzi Mbuku,… Pourquoi cela ? Parce que on n’aime que ceux qu’on connaît mieux et bien. D’où, dans une CEB, les effectifs des membres doivent être réduits, 40 couples c’est un grand maximun. Malheureusement, les véritables CEB dans les différents centres et villes du Diocèse ne sont pas nombreuses. Dommage, dans beaucoup de paroisses quand on parle des CEB on pense encore aux lieux où l’on se rassemble pour prier ou encore aux lieux où se célèbre la messe. Pourtant, ce n’est pas l’idée de ceux qui avaient commencé les CEB. La CEB est avant tout cette petite communauté de partage de la foi ecclésiale en dehors de l’église dans le quotidien du milieu de vie. Pour la nommer point n’est besoin, nécessairement le nom d’un Saint. Comme il y en a qui se précipitent à baptiser leur CEB de la sorte : CEB Saint Antoine, CEB St Charles Luanga… Mais il est souhaitable que le nom de la CEB ou la CEV se réfère à un site ou à un détail de grande notoriété de la place. C’est en vue de faciliter la localisation et de mieux situer les événements qui s’y déroulent : une naissance, un mariage, un décès etc. C’est pourquoi, quand les missionnaires sont venus fonder les missions, ils les ont désignées partant des motifs et/ou géographiques du milieu. Ainsi, ils ont créé Kasi, Kionzo, Nsona-Mbata, Mangembo, D’où m’inscrivant dans cette logique pour les CEV, j’ai créé des CEV Camp pêcheur, CEV Tribunal de paix, CEV Botalaye, CEV Dibanga…

Du reste, à côté de la pastorale des CEV, j’ai encore connu la pastorale du prêtre itinérant, de village après village. Ainsi pendant mon ministère sacerdotal à kionzo, j’ai parcouru à pieds les villages de la circonscription de ma paroisse. J’ai pu visiter : Vivi, Yalala, Nsueka, Ngangila, Lungu,… pour ne citer que ceux-là : un beau ministère certes avec beaucoup de difficultés mais aussi beaucoup de joie et consolation intérieure.

Dans mes années de vie sacerdotale de manière générale, j’ai pu porter une attention particulière sur les vocations féminines. C’est ainsi partout où je suis passé je ne cessais d’encourager les filles à embrasser la vie religieuse. Car j’estime que les ministères sont diversifiés à l’Eglise. Et cela sans distinction des genres ou des races. Hommes et femmes le Christ les appelle à œuvrer dans sa vigne, chacun selon la spécificité du don reçu de Dieu.

Je ne puis terminer ce mot sans vous partager cette peine qui m’a beaucoup hanté pendant bien de temps : lorsque je voyais notre Diocèse dépourvu d’une fanfare pour agrémenter ses grands événements et plus particulièrement ceux de la ville portuaire de Matadi, après mon rappel dans ladite ville en 2003, je m’étais décidé de doter, par tous les moyens, la ville épiscopale d’une fanfare. Dieu merci, celle-ci a vu le jour. D’ailleurs, elle nous a permis d’accueillir dignement notre nouvel Evêque Daniel N’landu Mayi avec les honneurs dus à son rang. J’étais heureux de constater que la paroisse Sacré-Cœur Kinkanda m’avait rejoint dans ce désir de se doter aussi d’une fanfare. Mon souhait actuel est que la fanfare de Fatima et celle de Kinkanda ne forment qu’une seule et grande fanfare catholique et aussi qu’elles aient tous les instruments de cette musique au complet !

Excellence Monseigneur l’Evêque,
Excellence Monsieur le gouverneur de la province du Bas-Congo,
Excellence Monsieur le Ministre,
Honorables députés nationaux et provinciaux,
Révérends abbés,
Révérends pères,
Révérends frères,
Révérendes sœurs,
Distingués invités dans vos grades et qualités,
Chers frères et sœurs,

Je suis persuadé que fêter un jubilé d’or, ou célébrer un demi siècle de vie sacerdotale, cela voudrait dire qu’on est vers la fin de la course de la mission reçue. On est en droit de tenir le même langage que Saint Paul quand il écrit à son fils Timothée : « bonum certamen certavi, cursum consummavi, fidem servavi ». : « J’ai combattu jusqu’au bout le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi » (2Tm4, 7).

Pour finir, j’adresse mes vifs remerciements à vous Excellence Monseigneur l’Evêque malgré vos multiples occupations, vous avez accepté humblement de concélébrer avec moi. Merci pour cette sollicitude paternelle ; Mes remerciements s’adressent également à toutes les autorités politico-administratives de notre pays en général et de notre province en particulier. Je fais ici une mention particulière à son Excellence le gouverneur de la province du Bas-Congo ; et à vous tous qui êtes venus prier avec moi en ce jour, votre présence à mes côtés témoigne la marque d’amour que vous m’attachez. A vous tous, de près ou de loin qui avez contribué à quelque niveau que ce soit pour la tenue de ce cinquantenaire, je dis merci. Par votre acte de générosité, vous avez ainsi professé ce principe de la vie : « Ne reçois que celui qui donne ! » Que Dieu vous comble d’avantage de bénédictions. Je dis merci de manière singulière au comité organisateur qui s’est taillé en mille morceaux depuis le jour où il était constitué puis investi de la mission de préparer ce jubilé. Pour tous les efforts consentis et pour toutes les énergies déployées, je vous remercie infiniment !

A vous tous frères et sœurs que Dieu notre Père, vous comble de toutes les bénédictions et de toutes les grâces mariales en cette fête de l’Assomption de la vierge Marie Mère de Dieu !

Je vous remercie !

Fait à Matadi, le 12 août 2012
Abbé Gabriel KUSENGANA MBOMBANI

Le jubilaire cinquantenaire