BIENVENUE SUR LE SITE INTERNET DU DIOCESE DE MATADI ET NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE VISITE

Coordination des Ecoles Conventionnées Catholiques

Ouverture de l’année du jubilé d’or de la déclaration conciliaire sur l’éducation chrétienne « Gravissimum educationis momentum » à Matadi / Notre Dame de Fatima

Assistance pendant la messeLe samedi 21 février 2015, l’Evêque de Matadi, Mgr Daniel NLANDU MAYI a présidé, en l’église paroissiale Notre Dame de Fatima dans le Doyenné de Matadi, la Sainte Eucharistie marquant, dans son diocèse, l’ouverture de  l’année du jubilé d’or de la déclaration conciliaire sur l’éducation chrétienne « Gravissimum educationis momentum » promulguée à Rome par le Pape Paul VI, le 20 octobre 1965.

La chorale du miecDébutée à 10h15’, cette messe, animée par la chorale des étudiants catholiques de différentes institutions supérieures et universitaires de  la ville portuaireEleves finalistes du primaire regroupés au sein du Mouvement International des Etudiants Catholiques, MIEC en sigle, et concélébrée par dix sept prêtres,  a connu la participation de plusieurs autorités et décideurs du secteur éducatif, des maîtres et professeurs, des parents, des étudiants catholiques ainsi que des élèves finalistes du primaire et du secondaire des écoles catholiques de Matadi.

Dans son homélie, Mgr l’Evêque, a d’abord circonscrit l’événement célébré et salué l’assemblée composée des autorités hiérarchiques du secteur éducatif,  des acteurs de l’Education et d’un grand nombre d’étudiants et d’élèves finalistes du primaire et du secondaire, bénéficiaires directs de l’œuvre éducatrice. Ensuite, il a invité chacun à saisir l’opportunité qu’offre ce moment historique afin de se ré-imprégner des dispositions du Magistère en matière d’éducation chrétienne, d’évaluer dans le secteur éducatif l’engagement de l’éducateur chrétien et celui des  bénéficiaires en vue de prendre des résolutions nécessaires susceptibles d’améliorer la qualité de la participation d’un chacun. Enfin, s’adressant à chaque protagoniste de l’éducation chrétienne (les parents et la famille, les maîtres et professeurs, l’Etat, l’Eglise et la jeunesse), le célébrant a rappelé dans les grandes lignes les dispositions magistérielles concernant chaque catégorie, en vue d’inciter chaque intervenant à s’auto-évaluer et, en dernier essor, l’encourager à prendre de solides résolutions pour l’avenir.

Avant de conclure sa prédication, Mgr Daniel a exhorté les jeunes à se montrer toujours dociles à la formation, à fuir toute forme de médiocrité, à viser en tout l’excellence et à s’efforcer d’émerger. Car, «L’Eglise et la nation, a-t-il fait savoir, comptent beaucoup sur vous pour redonner ses lettres de noblesse à la profession d’éducateur, de maitre, d’enseignant ou de professeur, dévaluée aujourd’hui.»Mgr Daniel Nlandu

Avant la bénédiction finale, trois autorités du secteur précité dont le Coordinateur Diocésain des Ecoles Conventionnées Catholiques, l’Abbé Rémy LUZOLO, le Coordinateur Provincial des Ecoles Conventionnées Catholiques, Josué NKUTI et  Mme le Chef de Sous Division urbaine de l’enseignement primaire et secondaire / ville de Matadi, Wivine MUDE, ont tour à tour pris la parole pour souligner davantage non seulement le caractère historique de cet événement mais aussi l’angle sous lequel le placer. 

Dans cette perspective, le premier intervenant s’est attelé à montrer que les orientations et directives de la déclaration « Gravissimum educationis momentum » (littéralement traduit par « les moments les plus graves de l’Education ») sur cette réalité d’extrême importance dans la vie de l’homme et de son influence sur le développement de la société restent aujourd’hui encore 50 ans après d’actualité. C’est ainsi que, « pour semer dans les esprits et dans les cœurs de tous les Educateurs une volonté réelle de changer et de perfectionner leur manière d’agir, pense l’Abbé Rémy,  c’est  sur la ligne de la réflexion et d’autres initiatives envisageables au cours de l’année jubilaire qui s’ouvre que se voient engagées les Ecoles Conventionnées Catholiques en général, et celles de notre Diocèse en particulier ».

Quant au deuxième orateur, après avoir dépeint le tableau sombre que présente actuellement le secteur éducatif, pour sauver l’école, il a proposé un schéma concret. Il suffit, pour Josué NKUTI, de « se servir à bon escient des textes légaux du pays et des structures de collaboration mises en place dans nos écoles par le ministère d’enseignements primaire et secondaire, d’intensifier le cours de religion et la formation continue des enseignants, de bien conserver et entretenir les infrastructures scolaires » pour s’en sortir. 

Pour clore cette série d’adresses, Mme le Chef de Sous Division urbaine de l’enseignement primaire et secondaire / ville de Matadi, représentante personnelle de Son Excellence Monsieur le Ministre provincial en charge de l’Education a commencé par rappeler que « l’éducation reste le socle de tout développement et qu’un peuple sans éducation est un peuple ignorant et quand on vit dans l’ignorance les conséquences sont médiocres. » Voilà pourquoi, elle a estimé qu’il est important que cette journée mémorable soit retenue dans le cadre de la réflexion « pour atteindre les objectifs du millénaire fixés par le ministère de tutelle avec la nouvelle politique axée sur les résultats à travers les trois axes majeures retenues dans le plan intérimaire de l’éducation, à savoir : ‘ l’accès et la rétention des élèves à l’école, l’amélioration de la qualité de l’enseignement et la bonne gouvernance ’».  Il s’agit là, a-t-il précisé, d’ « une nouvelle vision qui doit être interne et externe pour tous les acteurs dans le secteur de l’éducation afin que nos enfants puissent jouir du bon encadrement et cela pour bien les préparer… ». Elle a conclu sa communication en souhaitant une très bonne réussite à tous les élèves finalistes du primaire et du secondaire. »

Abbe remy luzolo

Papa josue nkutiMme le chef de sous divsion urbaine de l epspAprès la messe, l’Evêque et tous les invités se sont rendus dans la salle paroissiale Notre Dame de Fatima pour le cocktail.

 

 

 

 

Philibert MAYENGELE

RTDM KUKIELE

 

Coordonnées

Adresse : Av. Sainte Thérèse, N°1
B.P. 24 - Mbanza-Ngungu
Bas - Congo / RD Congo

Contacts :

 

COORDINATEUR :
Abbé Remy LUZOLO LUHEHO

Luozi-Sabotage de l'Institut Ndwenga

Luozi-Sabotage de l'Institut Ndwenga

Institut NdwengaCe mardi 6 janvier 2015, à l'exception du bâtiment où étudient les élèves en section commerciale, tous les bâtiments de l'Institut Ndwenga ont été...Lire. [Diapositives]

BENEDICTION ET INAUGURATION DE L'E.P. KISEVOLO

E p kisevolo 45

MESSE D’ACTION DE GRACE, BENEDICTION ET INAUGURATION DU BATIMENT SCOLAIRE DE L’ECOLE PRIMAIRE KISEVOLO DE LUKIMBA

SOUS POSTE DE LA PAROISSE SAINTE MARIE IMMACULEE DE KIONZO

En présence de plusieurs autorités politico-administratives et coutumières et des nombreux chrétiens de Lukimba et des environs, l’Evêque de Matadi, Mgr Daniel NLANDU MAYI, a procédé, ce samedi 20 décembre 2014, à l’inauguration et à la bénédiction du nouveau bâtiment scolaire de l’E.P. KISEVELO de Lukimba dans la paroisse Sainte Marie Immaculée de Kionzo.

Quatre temps forts ont marqué cette circonstance, à savoir : la célébration eucharistique d’action de grâce, la coupure du ruban, la bénédiction du nouveau bâtiment scolaire et la remise officielle des clés dudit bâtiment.

Dès son arrivée sur place, Mgr l’Evêque a commencé par la célébration eucharistique qu’il a présidée personnellement et concélébrée par les Abbés Jean Jacques DIAFUKA, Isaac DIKUNDUAKILA, Jean Claude NEKWA, Hervé MBENZA, Edmond SOBA, Jean MAKANUA, Basile MVUANGA et Vital MAYAMONA respectivement Coordinateur de Caritas-Développement, Curé Doyen du Doyenné de Kinzau-Mvuete et Curé de la paroisse Sainte Marie Immaculée de Kionzo, Conseiller Résident des Ecoles Conventionnées Catholiques de Matadi, Secrétaire Chancelier, Chargé des projets pastoraux du bureau Caritas, Cérémoniaire du Diocèse, Attaché à la RTDM KUKIELE et vicaire à la paroisse hôte.

Au cours de son exhortation tirée de l’extrait de l’Evangile de Luc 1, 26-38, il a souligné que Noël était proche et c’est dans quatre jours que l’Eglise entière se préparait à célébrer cet événement qui a changé le cours de l’histoire. A partir de Noël, a-t-il poursuivit, nous sommes entrés dans un monde nouveau, dans une nouvelle histoire, celle du salut.

Pour l’officient, « Noël révèle un mystère, celui du choix fait par Dieu en empruntant le chemin de la pauvreté afin d’enrichir l’homme. » Aussi, elle est la « fête de la lumière du Christ qui resplendit dans le monde entier. » Partant de cet aspect, Monseigneur Daniel, en a profité pour inviter le peuple de Dieu présent à Lukimba d’accueillir la lumière de Noël afin  de  renouveler toutes  choses  et  devenir  des  bâtisseurs d’un monde nouveau en combattant la division et en recherchant l’unité. La division, pour lui, est un « virus pire que le virus Ebola. »

Avant la bénédiction finale, plusieurs mots ont été prononcés pour la circonstance, à savoir : celui du Curé de la paroisse Sainte Marie Immaculée Conception, de Mr Peter Lukenga du bureau diocésain de Caritas qui a fait la présentation technique du projet, du Coordinateur de Caritas Développement, Abbé Jean Jacques DIAFUKA, des élèves de l’E.P. KISEVOLO, du Directeur de l’E.P. KISEVOLO et enfin celui de l’Abbé Conseiller Résidant. Ce dernier a insisté sur le soin à accorder pour bien protéger ce bijou, qui est l’œuvre de la générosité de la Conférence Episcopale Italienne.

En dernier lieu, l’Evêque de Matadi a procédé à la cérémonie de l’inauguration par la coupure symbolique du ruban, à la bénédiction du bâtiment long de 32, 75 m et large de 7, 30 m et à la remise des clés à l’Abbé Conseiller Résidant et celui-ci, l’a remise à son tour au Directeur de l’E.P. KISEVOLO. Signalons en passant que le coût global des travaux s’élève à 24.418.000 Eu.

Après la messe, un cocktail était organisé pour la circonstance. Parmi les invités, il sied de signaler la présence du Chef de secteur de Lufu, Mr Mbenza Mvumbi, le Chef d’agglomération de Lukimba, Jean Calvin Zantoto, le Chef de groupement de Kionzo, Ngome Seke, les responsable de la société civile et de l’ANR de Lukimba, les Chefs des quartiers de l’agglomération de Lukimba, Mabiala Baya et Mawongo Lenda et le Chef coutumier, Mayimona Nzozo, Boka Kinkela, Luzolo Nkundi et le Pasteur Phoba de l’Eglise protestante.

[Diapositives]

Abbé Basile MVUANGA

RTDM  KUKIELE                     

Conseil élargi de la Coordination diocésaine des ECC

Du 16 au 19 juillet 2014, tenue du Conseil élargi de Coordination Diocésaine des Ecoles Conventionnées Catholiques, à Matadi / Institut Mgr LUBAKI situé à la Paroisse Notre Dame de Fatima.

Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 7Comme chaque année, peu après la clôture de l’année scolaire, la tradition a été respectée à la Coordination Diocésaine des Ecoles Conventionnées Catholiques de Matadi avec la tenue du mercredi 16 au samedi 19 juillet 2014 du Conseil élargi de Coordination Diocésaine des Ecoles Conventionnées Catholiques à l’Institut Mgr LUBAKI, à Matadi.

En effet, quatre jours durant, tous les conseillers d’enseignement, tant du primaire que du secondaire, œuvrant dans le secteur éducatif du Diocèse de Matadi au niveau du bureau de coordination, réunis  autour du Coordinateur Diocésain des Ecoles Conventionnées Catholiques de Matadi, Mr l’Abbé Rémy LUZOLO LUHEHO, ont évalué à l’échelle du Bureau de Coordination le travail de Gestion scolaire durant l’exercice 2013-2014 et arrêté des dispositions essentielles devant garantir le lancement des activités de l’année scolaire prochaine dès le 08 septembre 2014, date de la rentrée scolaire fixée par le Ministère de l’EPSP.

Après avoir passé en revue divers aspects de la gestion scolaire, les problèmes dégagés, remédiables moyennant l’application de quelques résolutions proposées par les conseillers, sont les suivants :

I. SUR LE PLAN ADMINISTRATIF

v Transmission tardive par les chefs de différents rapports à la hiérarchie.

  • Résolution :
    • Interpeller, voire sanctionner les chefs d’établissements concernés.

v Vieillissement du Personnel Enseignant :

  • Résolution :
    • Plaidoyer auprès du pouvoir organisateur afin d’obtenir la retraite honorable du personnel vieillissant.

v Déperdition scolaire

  • Résolution :
    • Sensibiliser davantage les parents
    • Respect de la gratuité.

v Gestion des Ecoles à distance

  • Résolution :
    • Obliger les Chefs d’Etablissements concernés à la stabilité.

II. SUR LE PLAN PEDAGODIQUE

v Insuffisance de visites de classes :

  1. A.   Par les Conseillers d’Enseignement
  • Résolution :
    • augmenter les moyens de locomotion pour faciliter la mobilité
  1. B.   Par les Chefs d’Etablissements
  • Résolution :
    • Respecter les instructions relatives au nombre des visites de classes à réaliser.

v Enseignants non qualifiés dans la plupart des Ecoles secondaires surtout de l’Intérieur :

  • Résolutions :
    • Intensifier les actions d’encadrement et de formation
    • Susciter l’intérêt pour la vocation enseignante

v Programmes des cours non achevés :

  • Ø Résolutions :
    • Suivre efficacement l’exécution du programme national.
    • Respecter la grille horaire.
    • Programmes des cours non achevés :

v Non maîtrise de la langue d’Enseignement.

  • Ø Résolutions :
    • Rendre obligatoire l’usage de la langue française à l’Ecole.
    • Organiser les activités de l’Elocution et de la culture.

III. SUR LE PLAN FINANCIER

v Absence des conseils de gestion dans certaines écoles et leur non opérationnalité dans d’autres :

  • Ø Résolutions :
    • Obliger les chefs d’Etablissements à rendre opérationnel le conseil de gestion ;
    • Appliquer les instructions en vigueur.

v   Mauvaise gestion financière dans le chef de certains chefs d’Etablissements :

  • Ø Résolution :
    • Interpeller voire sanctionner les coupables.

IV. SUR LE PLAN DU PATRIMOINE SCOLAIRE

v Occupation de certaines Ecoles Primaires par certaines écoles secondaires :

  • Ø Résolution :
    • Plaidoyer auprès du pouvoir organisateur pour la construction des nouveaux bâtiments scolaires pour ces écoles ;

v Vétusté ou délabrement des infrastructures scolaires :

  • Ø Résolutions :
    • Réhabiliter les écoles en état de vétusté avancé.
    • Créer un compte pour les écoles à réhabiliter.

V. SUR LE PLAN CATECHETIQUE

v Catéchètes non formés et/ou non recyclés :

v Manque des manuels appropriés de cours de Religion surtout au secondaire :

  • Ø Résolutions :
    • Doter les Ecoles en manuels appropriés de cours de Religion ;
    • Solliciter l’appui auprès des donateurs ou bienfaiteurs pour la formation des catéchètes scolaires.

Signalons en passant que le Bureau de Coordination Diocésaine a son siège principal à Mbanza-Ngungu et deux représentations désignées « Conseilleries Résidentes », dont l’une à Matadi et l’autre à Luozi.

L’étape évaluative épuisée, l’Abbé Coordinateur diocésain des E.C.C. et ses conseillers se sont, par la suite, concertés au sujet de la mise en place du Personnel administratif dans les Ecoles Conventionnées Catholiques du Diocèse de Matadi pour l’année scolaire 2014-2015.

         Le dernier jour, soit samedi 19 juillet 2014, après leur dernière séance de travail, l’Abbé Rémy LUZOLO et tous les conseillers de l’enseignement se sont rendus à l’Evêché de Matadi en vue de rendre compte des conclusions du travail abattu pendant quatre jours au premier gestionnaire des écoles conventionnées catholiques du Diocèse de Matadi, Son Excellence Mgr Daniel NLANDU MAYI.  

         Ce dernier, après avoir été tenu au courant de l’essentiel des conclusions sur l’ensemble des points qui ont  fait l’objet de réflexion du  précité  conseil  élargi, a  tenu  avant  toute  chose remercier ses hôtes ainsi que l’ensemble du personnel enseignant, pour le travail qu’ils réalisent avec abnégation, dans un contexte socio-économique particulièrement difficile que traverse actuellement notre pays. Ce contexte, a-t-il souligné, ne manque pas d’exposer le système éducatif à des situations peu confortables.

Face à cet état des choses, Monseigneur Daniel NLANDU a tout naturellement encouragé ses interlocuteurs à tenir bon malgré les épreuves du moment et surtout à toujours considérer, quoi qu’il en soit, que l’enseignement reste un métier noble. Aussi, mérite-t-il d’être valorisé.

Pour finir, avant de leur accorder sa bénédiction apostolique, l’Evêque de Matadi a exhorté ses visiteurs à ne jamais négliger la prière dans leur vie, et surtout à se confier en permanence à l’intercession de la Vierge Marie, pour des grâces diverses à obtenir de la part de son Fils Jésus-Christ. C’est sous cet angle qu’il a offert à chacun un chapelet multicolore, celui de l’Année de la Foi ; invitation toute lancée à prier pour l’Afrique et le monde entier.

Propos du Coordinateur Diocésain des ECC,

Mr  l’Abbé Rémy LUZOLO LUHEHO recueillis par

Philibert MAYENGELE LUYANDA, Directeur de la RTDM KUKIELE

IMAGES:

Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiquesConseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 12Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 10Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 9Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 7Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 5Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 4Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 3Conseil elargi de coordination diocesaine des ecoles conventionnees catholiques 2

Décès et Obsèques de Mr Jeef LUSILAWO

funa-railles-jeef-0006.jpgLa Coordination des Ecoles Conventionnées Catholiques du diocèse de Matadi a été éprouvée. En effet, elle a perdu Mr Jeef LUSILAWO VIBIDILA, Conseiller Principal, décédé à Kinshasa le samedi, 24 novembre 2012. Le corps de l'illustre disparu a été ramené à Mbanza-Ngungu où se sont déroulées ses obsèques. Nous vous livrons justement les moments essentiels qui ont marqué le déroulement de ces obsèques, lesquelles ont eu lieu à Mbanza-Ngungu, le samedi 1er décembre 2012, ainsi que les diapositives y relatives. Qu'il repose en paix!xxx

BIOGRAPHIE DU DEFUNT Jeef LUSILAWO VIBIDILA DECEDE A KINSHASA, LE 24 NOV 2012

        I.            IDENTITE

Monsieur LUSILAWO VIBIDILA Joseph, “Jeef” pour les intimes est né à Kinshasa, le 16/11/1949,

  • Fils de : Monsieur LUSILAWO BUAMBUNDU, Militaire de profession (décédé)
  • Et de Madame KANDU ZAKIYENDELE Marie (décédée)
  • Village d’origine : GELEMI
  • Secteur de Gombe-Matadi
  • Territoire de Mbanza-Ngungu
  • District des Cataractes
  • Province du Bas-Congo

      II.            ETUDES FAITES

  • Ecole primaire à Kananga, Province de Kasaï-Occidental
  • Ecole secondaire au Collège Saint Eloi de Luozi, (aujourd’hui Institut Nduenga)
  • Diplôme d’Etat en section Latin-philo, décroché en 1968
  • Etudes supérieures à l’IPN (Institut Pédagogique National) à Kinshasa : de 1972 à 1974
  • Diplôme obtenu : Graduat en Pédagogie appliquée. Option Français-Histoire.

    III.            ACTIVITES PROFESSIONNELLES

  • De 1969 à 1971 : Professeur au collège Saint Eloi de Luozi
  • De 1974 à 1976 : de nouveau Professeur au Collège Saint Eloi de Luozi, après ses Etudes Supérieures
  • De 1976 à 1978 : Préfet des Etudes à l’Institut KILANDA / Ecole protestante à Luozi
  • De 1978 à 1983 : Préfet des Etudes au C.O. TUBUNDA-NTULU à Bandakani / Luozi
  • De 1983 à 1984 : Préfet des Etudes au C.O. NDUIZI / Songololo
  • De 1984 à 1986 : Préfet des Etudes à l’Institut MOBUTU-SESE-SEKO à Songololo
  • De 1986 à 1998 : Préfet des Etudes à l’I.T.P. GOMBE-MATADI à GOMBE-MATADI
  • DE 1998 à sa mort : Conseiller principal au Bureau diocésain de Coordination des E.C.CATH. du Diocèse de Matadi

    IV.            AUTRES ACTIVITES

  • Membre d’honneur de la Chorale MERE DE DIEU de la Paroisse Christ-Roi de Mbanza-Ngungu
  • Membre de la FAMILLE CHRETIENNE
  • Conseiller dans le Comité sportif FC GUAGUA

      V.            SITUATION FAMILIALE

Le Conseiller Jeef LUSILAWO laisse une veuve, Madame Augustine NSONA NSENDO, et 7 enfants (4 garçons et 3 filles).

La coordination diocésaine 

-------------------------------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------------------------------------------------------

HOMELIE PRONONCEE A L’OCCASION DE LA MESSE DES FUNERAILLES DU CONSEILLER LUSILAWO JEEF 

Textes : Rm 8,14-17     ;     Mt 11,25-28

Frères et Sœurs,

Bonjour !

Nous sommes réunis en cette Eglise paroissiale pour dire merci au Seigneur pour toutes les merveilles qu’il a accomplies dans la vie de notre frère JEEF LUSILAWO.

La mort est une réalité qui bouleverse le cœur de l’homme. La mort, c’est l’heure de l’Angoisse, c’est l’heure de la rupture de tous les liens humains ; l’heure  où chacun doit « apparaître à découvert devant le tribunal du Christ » (2 Cor 5,10). Bref, la mort est le moment de détresse, de désespoir…

Au-delà de tout ce qui peut plonger notre cœur dans le désespoir, nous devons comprendre que la mort est pour le baptisé (le chrétien), l’accomplissement de sa pâque c’est-à-dire l’heure de passer de ce monde au Père : « si nous mourons avec lui (le Christ), avec lui nous vivons, si nous supportons l’épreuve avec lui, avec lui nous régnerons (2 Tm 2, 11-12).

Dans la première lecture, St Paul nous invite à prendre conscience de notre appartenance divine ou mieux de notre filiation divine en disant : « Nous sommes enfants de Dieu ». Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi  ses héritiers ; hériter avec le Christ, à condition de souffrir avec lui pour être avec lui (le Christ) dans la gloire » (Rm 8,14 ss)

Conscient d’être enfant de Dieu, Monsieur LUSILAWO JEEF s’était engagé dans la pastorale de la jeunesse. Il avait une passion pour la jeunesse. (Conf. GOMBE-MATADI : Groupe KA, Monde scolaire…)

Monsieur LUSILAWO JEEF a fait l’expérience de la souffrance : avec les enfants de KA, les élèves, ses enfants BIOLOGIQUES.

Exemples : colonie des vacances à pieds avec les enfants, dans sa maladie…

Papa Jeef, yaya Jeef, aujourd’hui le Seigneur vous invite au repos, vous avez souffert (ici sur la terre) en disant, « vous tous qui peinez sous le fardeau, venez à moi et vous aurez le repos » (Mat 11).

Que l’âme de notre frère repose en paix !

Amen

Abbé LUWENGO Théophile

Curé de la Paroisse Christ-Roi et Vice-doyen de la Zone apostolique de Mbanza-Ngungu

-----------------------------------------------------------------------------------------------

-----------------------------------------------------------------------------------------------

ORAISON FUNEBRE AUX OBSEQUES DU CONSEILLER JEEF LUSILAWO VIBIDILA

DECEDE A KINSHASA, LE 24 NOV. 2012 ET INHUME LE SAMEDI 01 DEC. 2012

Chers frères et sœurs,

Nous sommes profondément émotionnés, très choqués, à la suite de la disparition de notre Collaborateur et Collègue de service, le Conseiller Joseph LUSILAWO VIBIDILA.

En effet, ce collaborateur très pratique, plein de qualités professionnelles et socialement admirable, nous a quitté après avoir lutté, quelques semaines durant, contre une tumeur foudroyante dans sa malignité à la mâchoire du côté gauche de son visage.

Tous les efforts et moyens mobilisés en sa faveur ne sont pas parvenus à la sauver d’une situation sanitaire devenue très vite irréversible. Dame la mort nous l’a arraché ; c’était dans l’après-midi du samedi 24 Novembre dernier, en présence de sa femme et d’un de ses fils, qui se tenaient à son chevet.

Oui ! « Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris. Que le nom du Seigneur soit béni »

Très cher Conseiller Jeef,

Le destin vient de t’arracher à notre affection, nous de ton service, mais aussi à celle de ta famille biologique et à celle de tes nombreux amis.

Au nom particulier des Ecoles Conventionnées Catholiques du Diocèse de MATADI que tu as servies durant toute ta carrière professionnelle, nous te disons MARCI ! Tu as servi ces écoles, d’abord comme professeur au niveau secondaire, Préfet des Etudes par la suite, et enfin, dans tes 13 dernières années de vie et de travail, comme Conseiller d’Enseignement secondaire, et responsable de l’administration à notre Bureau Central  de Coordination diocésaine des Ecoles Conventionnées Catholiques. Tu étais ainsi notre Conseiller Principal dans ce grand Bureau du secteur éducationnel.

Nous sommes fort peinés de te perdre, au regard de la valeur professionnelle que tu as incarnée, dans l’accomplissement de tes tâches. Ta dextérité dans l’approche de nombreuses et multiformes situations inhérentes à notre secteur professionnel, nous aura toujours été d’un grand apport. Autant de qualités qui montrent combien tu étais si comportant dans ton rôle à nos côtés.

Aujourd’hui que tu viens de tirer ta révérence, nous ne pouvons que te réitérer notre cordial remerciement pour ta franche et sincère collaboration à l’œuvre de l’éducation dans notre Diocèse.

Nous ne t’oublierons jamais, Cher Conseiller Jeef. Que le Seigneur lui-même te rendre au centuple pour le bien que tu as pu faire de ton vivant, en dépit de tes limites humaines, et selon sa grande miséricorde, qu’il te prenne en pitié pour toutes tes imperfections.

Repose en paix !

Abbé Rémy LUZOLO LUHEHO

Coordinateur diocésain

 --------------------------------------------------------------------------

Diapositives des Obsèques

funa-railles-jeef.jpg  funa-railles-jeef-0002.jpg  funa-railles-jeef-0004.jpg  funa-railles-jeef-0006-2.jpg

funa-railles-jeef-0007.jpg  funa-railles-jeef-0009.jpg  funa-railles-jeef-0014.jpg  funa-railles-jeef-0015.jpg

funa-railles-jeef-0017.jpg  funa-railles-jeef-0001.jpg  funa-railles-jeef-0003.jpg  funa-railles-jeef-0016.jpg

 

 

Réunion préparatoire à la rente scolaire 2016-2017

Dans le cadre de préparatifs relatifs à chaque rentrée scolaire, il est prévu des réunions qui réunissent les chefs d’Etablissement autour de l’Abbé Coordinateur Diocésain des Ecoles Conventionnées Catholiques pour rappeler certaines directives et instructions émanant du pouvoir organisateur mais aussi pour projeter la nouvelle année scolaire. Ces réunions ont lieu dans les trois conseilleries de notre Coordination.

En ce qui concerne le secteur de Matadi, la rencontre a eu lieu le mercredi 24 août 2016 dans la salle des légionnaires à la paroisse N.-D. de Fatima à partir de 10h00’.

Deux grands volets pour ces Assises :

1°) Volet pédagogique

  • Exhortation autour de la lettre de Son Excellence Monseigneur l’Evêque adressée à chaque jeune de son Diocèse : Prise de conscience de notre travail auprès de ces jeunes.
  • Quelques observations sur l’exploitation des fiches techniques sur les rapports confectionnés par les chefs d’Etablissement.
  • Observations sur la constitution d’un dossier disciplinaire.

2°) Volet Instructif

Ce volet est entièrement réservé à la communication de l’Abbé Coordinateur pour une relecture de l’année scolaire 2015-2016 et la projection de l’année scolaire 2016-2017 à travers les directives et instructions qui doivent baliser le travail de chacun.

Propos recueillis de l' Abbé Jean Claude NEKWA LUMBU

Conseillerie de Matadi.