BIENVENUE SUR LE SITE INTERNET DU DIOCESE DE MATADI ET NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE VISITE

Mouvement International des Etudiants catholiques, M.I.E.C.

Visite pastorale du M.I.E.C. / Matadi à la paroisse Sainte-Marie de Kimpese

MiecDu 17 au 19 mai 2015 derniers, une cinquantaine d’ étudiants catholiques du doyenné de Matadi, réunis au sein du M.I.E.C., le Mouvement International des Etudiants Catholiques, ont effectué une visite pastorale à la paroisse Sainte Marie de Kimpese et une excursion au jardin botanique de Kisantu. 

Conduits par leur aumônier, l’Abbé Philibert MAYENGELE, cette délégation du M.I.E.C. est arrivée à Kimpese  le vendredi 15 mai autour de 22h30’. À leur arrivée, ils ont été chaleureusement accueillis par le curé de cette paroisse, le Rév. Père Blaise, et quelques membres du conseil paroissial.

Le but de leur visite était de faire connaître et découvrir ce mouvement encore ignoré dans nos différentes paroisses et dont la mission essentielle consiste à évangéliser les milieux académiques qui, de nos jours, sont terriblement menacés par des antivaleurs et traversés par un courant des pratiques mystico ésotériques.

La journée du samedi 18  à partir de 11h00’, conformément au programme établi, les M.I.E.C. ont fait le déplacement de Kisantu où ils ont bénéficié de la visite guidée du jardin botanique.   

De retour à Kimpese après une pause d’une heure, vers 21heu00, une séance de répétition a été organisée en lieu et place de la soirée culturelle prévue au programme mais qui a avorté à cause de fortes menaces de pluie constatées en début de la soirée, laquelle s’est d’ailleurs abattue dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 mai. Et le dimanche 19, la chorale du M.I.E.C. animée la première messe dominicale qui été présidée par l’Abbé Philibert MAYENGELE et concélébrée par l’Abbé Ernest NKINASA, curé de la paroisse Sainte Thérèse de Bandakani.

Notons que cette visite est l’avant dernière activité pour cette année académique. La clôture des activités pastorale est prévue le dimanche 05 juillet de l’année en cours.

Philibert MAYENGELE

RTDM KUKIELE

 

 

 

 

Visite pastorale du Mouvement International des Etudiants Catholiques, M.I.E.C. à Sainte Bernadette / Soyo ., à la paroisse Sainte Bernadette / Soyo

Chorale du miec a soyo 2Après la paroisse Saint Joseph / Nzanza, en novembre de l’année dernière, plus d’une cinquantaine d’étudiants, venus de différentes institutions supérieure et universitaire de la ville portuaire de Matadi, regroupés au sein du Mouvement International des Etudiants Catholiques, M.I.E.C. en sigle, viennent d’effectuer, ce 22 février 2015, premier dimanche de carême, une visite pastorale à la paroisse Sainte Bernadette de Soyo dans le Doyenné de Matadi. Et c’est dans le but de faire connaître et découvrir ce mouvement encore ignoré dans nos paroisses et dont la mission essentielle consiste à évangéliser les milieux académiques qui, de nos jours, sont terriblement menacés par des antivaleurs et traversés par un courant des pratiques mystique et ésotérique.

Dans son homélie, l’Aumônier du M.I.E.C., Abbé Philibert MAYENGELE, entouré des Abbés Rémy LUZOLO et Jean-Claude NEKWA, respectivement Coordinateur Diocésain des Ecoles Conventionnées Catholiques et vicaire à la paroisse Sainte Bernadette de Soyo chargé de la pastorale des jeunes, a souligné que « pendant ce temps de carême, inauguré mercredi dernier par le geste  d’imposition des cendres, une décision s’impose à tout un chacun. C’est celle de se convertir et de retourner à Dieu ». Aussi, en ce premier dimanche de carême, l’Eglise veut-elle nous rappeler que Dieu a toujours voulu conclure une alliance avec l’homme. Comme Dieu l’a fait avec Noé, par le baptême de sa mort auquel nous avons été plongé, le Christ, mort une fois pour toute, a également conclu une alliance, un pacte avec chacun de nous.

Avant la bénédiction finale, l’aumônier du MIEC a remercié le Curé de la paroisse pour avoir accepté et rendu possible cette visite pastorale. Pour l’Abbé Philibert, il s’agit là, d’« un signe qui démontre à suffisance l’intérêt qu’il porte sur l’encadrement des jeunes en général et des frères et sœurs du M.I.E.C. en particulier ». Après lui, l’Abbé NEKWA, au nom du Curé empêché, a  plutôt remercié et salué les M.I.E.C. pour n’avoir ménagé aucun effort pour bien préparer cette messe. « Je dois vous avouer, a-t-il indiqué, que, par vos chants, vous nous avez aidé à bien commencer le temps de carême». Il a enchaîné en implorant du Très Haut les grâces nécessaires pour leurs hôtes en disant : « pour tous les sacrifices consentis, alors que vous êtes en période de blocus qui précède le mi-session, que Dieu lui-même, en retour, fasse pleuvoir sur vous une pluie de bénédiction. 

Abbe philibert aumonier du miec

  Abbe nekwa 1                                                   

Au sortir de cette célébration Chorale du miec soyo 1eucharistique, un des conseillers de cette structure estudiantine catholique, José GAMOYENI, a parlé des objectifs de ce mouvement et de leur plan d’action pour cette année académique.

Notons que ce même dimanche a été choisi par la commission pastorale des jeunes, C.P.J. en sigle, de la paroisse Sainte Bernadette, réunissant les jeunes de tous les mouvements paroissiaux, pour la cérémonie d’échange des vœux de nouvel an 2015.

Pour les M.I.E.C. comme pour la jeunesse de la paroissiale visitée, tout s’est achevé  un cocktail.   

 

Philibert MAYENGELE

RTDM KUKIELE

Visite pastorale des Etudiants catholiques à la paroisse Sainte Marie Camp Redjaf de Matadi

20170212 102522Les étudiants réunis au sein du Mouvement International des étudiants catholiques / Section Matadi, conduits par leur Aumônier, Mr l’Abbé Philibert MAYENGELE, ont effectué, ce dimanche 12 février 2017, une visite pastorale à la paroisse Sainte Marie / Camp Redjaf à Matadi. C’était l’occasion pour eux, comme l’a su bien souligné au début de la messe, le Curé de cette paroisse militaire, l’Abbé Aumônier Adélard KUEYITUALAMO, « de prouver aux militaires et aux chrétiens du Camp Redjaf que  nos frères et sœurs qui étudient dans nos universités et instituts supérieurs s’efforcent aussi de défendre leur identité catholique et d’évangéliser leurs milieux académiques. Ils méritent pour cela  nos encouragements. »

C’est autour de 10h45 que la messe présidée par l’Aumônier militaire Adélard assisté de l’Abbé Philibert a débuté sous l’animation de la chorale du M.I.E.C.

Avant de commencer son homélie, l’Abbé Aumônier des Etudiants a d’abord tenu rendre grâce à Dieu, Maître de temps et de circonstances,  qui a permis cette visite pastorale. Aussi, par la suite, il a remercié tour à tour le Curé de la paroisse hôte  pour n’avoir pas hésité un seul instant de bousculer la programmation liturgique de ses chorales afin d’offrir un espace à la chorale et toute la communauté paroissiale pour l’accueil chaleureux dont lui-même et toute sa délégation venait d’être bénéficiaires.

Dans son homélie, s’inspirant des textes liturgiques du jour, l’Abbé Mayengele a exhorté les fidèles, dans tout ce qu’ils ont à faire, à savoir faire des bons choix. Il s’agit de toujours choisir le bien (la vie) que Dieu a placé devant nous au détriment du mal (la mort) qui reste pour nous chrétiens un piège du Diable notre ennemi éternel. S’appuyant des propos du Christ qui parlant des Ecritures a clairement indiqué que « Je ne suis pas venu abolir la Loi et les Prophètes mais accomplir », le prédicateur a montré que la Parole de Dieu que nous lisons ou écoutons ne devra pas resté à la simple lecture ou écoute pour en faire après une reproduction machinale des versets ou de certains passages mais elle doit pénétrer nos cœurs en vue de nous convertir du dedans de nos cœurs jusque dans nos actes extérieurs. La Parole de Dieu doit être vécue telle quelle, a-t-il indiqué, et son interprétation ne doit jamais être biaisée par complaisance ou par souci de satisfaire ses auditeurs. Et lorsque le Christ ajoute que « les anciens vous ont dit mais moi je vous dis… », il veut en fait souligné que « la Bible est un message de Dieu, un livre de l’Eglise qui ne doit pas être lue et interprétée sans référence à lui (et à son Eglise) ». Pour conclure, il a invité l’assistance a demandé « la sagesse divine celle que les puissants de ce monde ne connaissent pas pour que dans les choix que vous aurez à faire « Que vous sachez dire oui là où il le faut et non quand c’est non ».

Avant la bénédiction  finale, deux mots ont été entendus, celui du Conseiller de la  Coordination M.I.E.C. /Matadi, le Chef des travaux NGAMOYENE, et de l’Aumônier  militaire, curé de la paroisse Sainte Marie.    

Par le chant d’action de grâce, et sa bonne prestation du début à la fin de la messe, sanctionné par une pluie d’applaudissements des chrétiens,  la chorale du M.I.E.C. a ainsi agréablement surpris tout le monde. Une participante à la messe qui n’a pas voulu cacher ses sentiments de pleine satisfaction nous a révélé ceci : « Nous étions comme à Rome, votre chorale est magnifique. Avez-vous un comité de soutien ? Chaque fois que vous me demanderez, je n’hésiterai pas de contribuer pour vous soutenir ».  

Après la messe, les étudiants plébiscités par tous, avant de se rendre au Mess des officiers pour le partage fraternel du cocktail, se sont regroupé devant le presbytère pour réitérer leurs remerciements au curé du Camp Redjaf et à toute la communauté paroissiale.

                                                                                                                                                                              Abbé Philibert MAYENGELE

Aumônier du M.I.E.C. / Matadi

20170212 10252220170212 12593320170212 12591220170212 12464720170212 12463320170212 12020720170212 12004020170212 10522620170212 10311520170212 10311520170212 10252620170212 102522