BIENVENUE SUR LE SITE INTERNET DU DIOCESE DE MATADI ET NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE VISITE

Doyenné de Luozi

PRESENTATION

SIEGE :

Paroisse Notre Dame de Fatima / Luozi
Via KIMPESE


CURE - DOYEN :
PERE BENOIT LUNDADIO

 

CONTACTS :

 

Doyenné du Nord
 N° Nom de la paroisse
1 Sainte Thérèse / Bandakani
2 Notre - Dame de fatima / Luozi
3 Saint Joseph / Masangi
   

Visite pastorale à la paroisse Sacré-Coeur / Miyamba

Confirmations a miyambaMatadi, le 28 Mai 2014. Parti de Matadi le jeudi 22 mai 2014, Monseigneur Daniel Nlandu Mayi, Evêque de Matadi, s’est mis en route pour une visite pastorale à la paroisse Sacré-Cœur de Miyamba accompagné d’une délégation de prêtres et autres agents pastoraux.

Miyamba est une localité située dans la province du Bas-Congo, District des Cataractes, Territoire de Luozi et Secteur de « Ba lari », à 400 km environ de la ville de Matadi. C’est la dernière paroisse au nord du diocèse et qui fait frontière entre le diocèse de Matadi et celui de Kinkala en République du Congo, par la paroisse Les Saints Martyrs de l’Uganda dans la ville de Mindouli.

Le voyage pour Miyamba a connu des escales à travers quelques paroisses situées le long du chemin : Luozi, Zimba, Mangembo où la délégation a passé la nuit. Le curé de Mangembo, ses vicaires, des religieuses, des membres du conseil paroissial, des fidèles de la paroisse ont accordé un accueil surprenant à l’Evêque.  Depuis l’entrée de la mission, ils ont marché à côté de lui jusqu’à la cure avec des cris et des mélodies de joie; un concert religieux était organisé en son honneur dans la soirée et des présents lui ont été offerts par le Conseil paroissial. La dernière escale du voyage fut le sous-poste de Kimbawuka où toute la délégation s’est émerveillé de grandes réalisations en infrastructures immobilières faites par Monsieur l’abbé François Bankazi : école, église avec des fresques religieuses très impressionnantes, hôpital, cantine de la mission, résidence privée... Il était 11 heures quand la délégation admirait toutes ces grandes œuvres alors qu’au même moment leur promoteur rendait l’âme à Kinshasa. Un signe étonnant : à ce moment, un sombre nuage a couvert le ciel à Kimbawuka, la délégation se précipita de sortir du village pensant que c’était la pluie qui s’annonçait ; le nuage disparaissait au fur et à mesure que l’on s’éloignait du village. C’est finalement à Miyamba que l’Evêque et sa suite vont apprendre la mort de ce grand pionnier de l'éducation. Que son âme repose en paix !

A Miyamba, l’accueil était très chaleureux à l’écho du refrain : « Taata Monseniele katuku lombele kima ko, mua mudayi na confirmation… », scandé par une grande foule en liesse venue à la rencontre de l’Evêque depuis l’entrée de la mission. La même ambiance a caractérisé la soirée musicale du samedi, organisée en l'honneur des visiteurs par les différentes chorales de la paroisse.  

Le dimanche 25 Mai, la messe était célébrée à l’esplanade de l’Eglise sous un soleil piquant. Les fidèles en provenance de tous les sous-postes de la paroisse, ont pris part à cette eucharistie célébrée par Monseigneur l’Evêque dans leur langue locale dite « lari ». Au cours de la messe d’une durée de 5 heures environs, l’Evêque a administré le sacrement de confirmation à 600 catéchumènes, 18 ans après la dernière administration de ce sacrement à Miyamba. Quelques personnalités politico-administratives de la place ont rehaussé de leur présence cette célébration animée par la chorale centrale. La prédication était faite par Monsieur l’abbé Bruno Diangadio, Délégué de l’Evêque aux affaires sociales et économiques, qui a accompagné l’Evêque dans cette visite pastorale. Dans son homélie, il a mis l’accent sur la paix. A la suite du Christ, tout chrétien doit être un artisan de paix ; faire régner la paix autour de soi et partout pour l’avènement d’un monde plus humain et plus fraternel.  Le Curé de la paroisse, le père Jean-Robert avec le Conseil paroissial, ont remercié l’Evêque pour cette visite avec l’espoir de le voir de nouveau à Miyamba. Une file des chrétiens de tous âges a défilé devant Monseigneur l’Evêque pour lui offrir les fruits de son travail parmi lesquels il n’a pas manqué le « Yaka dia mama », un type de chikwangue spécial pour cette contrée et qui fait la joie de tous ceux qui la dégustent.

En raison des relations de bon voisinage qu’entretiennent la paroisse Sacré-cœur à Miyamba et la paroisse Les Saints Martyrs de l’Uganda à Mondouli en République du Congo, en accord avec Monseigneur Louis Portela, Evêque de Kinkala et l’administration civile du Congo voisin, Monseigneur Daniel Nlandu Mayi est allé célébrer l'eucharistie à Mondouli le lundi 26 Mai 2014. L’Evêque de Kinkala y était représenté par son Vicaire général,  Abbé Bertin Fueti. Le curé de la paroisse Les Saints martyrs de l’Uganda, abbé Félix Maboundou, qui a pris part à la célébration eucharistique à Miyamba, a conduit l’Evêque de Matadi et toute sa suite de Miyamba à Mindouli. Très heureux, les chrétiens catholiques de Mindouli ont offert à la délégation épiscopale de Matadi un accueil digne et très mouvementé. La messe, célébrée en français, était bien animée par le groupe Schola populaire, les chants étaient connus, la participation des fidèles était très active ; on se croyait à la cathédrale de Matadi où l’Evêque célèbre devant ses paroissiens. Ici encore, la pluie des cadeaux n’a cessé de s’abattre sur les mains de « Ngaanga Mbuta » ; parmi ces cadeaux, il faut signaler celui de Son Excellence Monseigneur Louis Portela, Evêque de Kinkala, constitué de deux effigies de nouveaux Saints canonisés à Rome par le Pape François. Il s’agit des Saints Jean XXIII et Jean-Paul II. Monseigneur Daniel n’a pas manqué de remercier son collègue dans l’épiscopat et tous ceux qui lui ont manifesté leur marque de sympathie. Après la messe, il est allé présenter ses civilités au sous-préfet de la ville de Mindouli, Monsieur Paul Ngoma, avant de visiter l’ancienne mission Sainte Barbe, aujourd’hui devenue un couvent des frères diocésains.

Sur le chemin de retour pour Matadi, le mardi 27 Mai 2014, Monseigneur l’Evêque a visité la chute d’eau située sur la rivière « La Ngudi » où Monsieur l’abbé Bruno Diangadio a commencé depuis des années un projet de construction de barrage hydro-électrique. Cette chute est véritablement une très grande merveille que Dieu a mise à la disposition des hommes dans cette contrée. L’exploiter pour le bien de son peuple, ne peut être qu’une façon concrète de perpétuer l’œuvre de création et d’amener le bonheur près du peuple de Dieu. L’admiration de tous était grande devant cette merveilleuse création divine.

Le délabrement très avancé des routes a rendu le voyage de Miyamba pénible et fastidieux : à quelques endroits, il fallait descendre du véhicule soit pour libérer le véhicule embourbé ou coincé contre un monticule de terre, soit pour couper des arbres dans la brousse afin de se frayer un passage, soit pour guider le chauffeur…, les yeux fixés vers le ciel dans la crainte de l’éventuelle goutte de pluie. Malgré cette difficulté non moins négligeable, un très bon sourire se lisait sur les lèvres de tous ceux qui ont fait partie de la mission à Miyamba pour avoir été très bien accueillis, pour avoir passé un excellent séjour, pour avoir découvert tant des merveilles que regorge cette terre du diocèse profond et surtout pour avoir bien accompli la mission. Un fait a complété le tableau de la caravane. En effet, arrivé à la rivière Yambi, peu avant Luozi, on apercevra au loin un massif aquatique au bord de la rivière.  C’était un crocodile allongé sur le sable et qui était en train de s’échauffer sous le soleil. Le phénomène a attiré la curiosité mais en même temps a provoqué un sentiment de peur en voyant ce méchant animal sortir de l’eau et venir se poser sur la terre des hommes. Oui, Zamenga ne s’était pas trompé !

 [IMAGES]. (En cours de téléchargement)

Jules Mandaya Isambasa