BIENVENUE SUR LE SITE INTERNET DU DIOCESE DE MATADI ET NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE VISITE

Doyenné de Mbanza-Ngungu

Funérailles de l’ancien vicaire général de Matadi, Mgr Philippe DINZOLELE NZAMBI

Dinz0Dignitaires, Evêques, Prêtres, Diacre, chrétiens de la paroisse Sainte Thérèse, ceux venus d’autres paroisses du doyenné de Mbanza-Ngungu et d’ailleurs se sont retrouvés, vendredi 02 juin 2017 en fin d’après-midi, à l’église paroissiale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, à Mbanza-Ngungu, où se sont célébrées les funérailles de Mgr Philippe DINZOLELE NZAMBI, décédé inopinément le lundi 22 mai dernier à l’âge de 69 ans à la clinique Ngalieme de Kinshasa.

Dès l’arrivée du cortège funéraire, entouré des prêtres et d’une foule immense des fidèles qui ne savait pas retenir ses larmes, l’Evêque de Matadi, Mgr Daniel NLANDU MAYI  a accueilli et béni le cercueil du Curé Doyen Philippe DINZOLELE à l’entrée de l’église. De l’émotion, des pleurs, des chants accompagnés du synthétiseur, sous l’animation de la chorale centrale de la cité pastorale de Mbanza-Ngungu, voilà ce qui a caractérisé l’entrée du corps en procession jusque devant l’autel où était érigée la chapelle ardente. En un clin d’œil, on ne pouvait plus apercevoir un petit vide dans l’église. L’Abbé Hubert Matondo, vicaire du curé défunt, a aussitôt pris la parole pour la prière et qui, avant de terminer à communiquer l’ensemble du programme des funérailles. 

Dinz 2Dinz drap2Dinz4ADinzrelgises3Dinz anct Dinz fam

A 20h00, c’était la messe de la veillée, présidée par Monsieur l’Abbé Théophile LUWENGO, Curé de la paroisse Christ-Roi de Mbanza-Ngungu et Vice-Doyen du Doyenné qui porte le même nom, en présence de leurs Excellences Messeigneurs Daniel NLANDU MAYI, du diocèse de Matadi et Fidèle NSIELELE zi MPUTU du diocèse de Kisantu, d’un très grand nombre de prêtres concélébrants, de religieux, religieuses, auxiliaires de l’apostolat, fidèles laïcs et autorités politico-administratives. Vu le nombre du public à l'intérieur de l’église, un écran géant avait été placé à l'extérieur pour le grand monde qui y était.

Dans son homélie, Monsieur l’Abbé Benoît MABUNGU, condisciple de Mgr Philippe, a précisé que « la circonstance dramatique qui nous réunit ce soir c’est la réalisation de la terrible voix du Seigneur qui s’adresse à chacun de nous : ‘Tu es poussière et tu retourneras en la poussière’ ».  « Comment comprendre que cette inévitable fin est le commencement d’autre chose dans la continuité de la vie ? Comment accepter que tant d’années pénibles 42 ans où nous avons construit au feu de ton amour tout ce qui fut nous-mêmes, où nous avons créé la vie, bâti l’humanité et amené l’homme à un plus grand épanouissement se termine en un instant ? » s’est interrogé le prédicateur. La réponse à cette terrible angoisse est le Seigneur, Lui Seul et ce n’est que par son Esprit que ce détache, final prendra pour nous un sens. C’est dur, c’est pénible de voir mourir un prêtre et surtout un curé vu la grandeur de sa mission et le vide qu’il laisse. Mais en dépit de tout ce que nous pourrons sentir, a-t-conclut, le serviteur n’est pas plus grand son Maître. Le maître a connu la mort et sa résurrection, comme le dit Saint Paul, donne à notre vie son véritable sens. Celui de la libération de nos entraves, rencontre et participation éternelle à la lumière, la paix et la vie.

Dinzrelgises2Dinzfleurs3Dinzfleurs2Pour l’Abbé Benoit, Mgr Philippe nous quitte mais il nous laisse l’exemple d’un d’un prêtre dont le zèle n’admettait ni paresse ni égoïsme.

Après la messe, autour de 21h30’, a débuté la veillée qui a connu la participation de plusieurs chorales de Mbanza-Ngungu, de Tumba Mission, la fanfare Sainte Thérèse etc jusqu’au petit matin.

Le lendemain, tout a commencé à 07h00 du matin avec l’office des défunts animé par les prêtres, religieux et religieuses autour Mgr l’Evêque. A partir de 09h00, l’église était déjà pleine à craquer. Comme la nuit, plusieurs autorités politico administratives (Sénateurs, Députés, ministres provinciaux), les religieux et religieuses, les membres de la famille biologique du défunt en plus du grand public chrétien, ont assisté à la messe de requiem. Le Vice gouverneur de la province du Kongo central, Atou MATUBUANA, l’ancien vice premier ministre en charge du budget, Daniel MUKOKO SAMBA, Mama MIENZE, honorable KIAKUAMA, Son Excellence Florian MASAKI, ministre provincial en charge des Médias et éducation, etc.ont tenu à rendre un dernier hommage à ce digne fils d’Eglise et de la province du Kongo Central.

Présidée par l’Evêque de Matadi, Mgr Daniel NLANDU MAYI assisté de son confrère, Mgr Philibert TEMBO, Evêque du diocèse de Budjala et de plus d’une centaine des prêtres venus de Boma, de Matadi, de Kisantu, de Kinshasa, de Mbanza-Ngungu et ses environs, la messe d’enterrement a débuté à 10h00. Au cours de celle-ci, dès avant l’homélie, l’Evêque a procédé à la solennelle cérémonie de lumière et de la croix et dit son mot d’introduction qui a retracé dans les grandes lignes les vertus qui ont caractérisé la vie de Mgr Philippe DINZOLELE et les circonstances de sa mort. Aussi a-t-il remercié le défunt pour tous les loyaux services qu’il a rendus à notre cher diocèse. Tous ceux qui de près et de loin ont tenu manifester leur solidarité au Diocèse de Matadi et à la famille biologique de Monseigneur défunt pendant ces douloureux moments de deuil ont été également remercié.

Dans son homélie, Monsieur Hubert MATONDO a d’abord souligné qu’avec l’émotion qui nous étrangle et la peine qui nous secoue, il n’était pas facile de prendre la parole surtout pour avoir été parmi les rares personnes qui ont vécu les derniers moments de la vie de Mgr DINZOLELE. Mais hélas le devoir ou la mission du prêtre l’impose. « Il doit secourir, accompagner mais surtout réconforter les âmes désespérées ». S’appuyant sur le passage de Jean 16, 16 qui dit : « Encore un peu et vous ne m’aurez plus sous vos yeux et encore un peu de temps et vous me reverrez », l’Abbé  Hubert a tenté une comparaison au dernier temps de Jésus avec ses disciples à celui du curé défunt avec ses chrétiens. En si peu de temps, quittant sa chambre pour une petite réunion avec les dirigeants des chorales dont l’ordre du jour était : le respect du répertoire du diocèse, la tenue à la paroisse surtout pour les jeunes, toutes les chorales devaient avoir un comité surtout composé des vieux pour bien encadrer des jeunes, Mgr Dinzolele ne pouvait pas s’imaginer ne plus y revenir. Il s’agit du temps, un laps de temps. Et Jésus de dire même si vous ne me reverrez plus ne soyez pas plongés dans la consternation. Que dire aux paroissiens de Sainte Thérèse, que dire à la famille biologique, aux frères et sœurs directs du défunt, inconsolables en voyant le benjamin de la famille partir ?, s’est questionné le prédicateur. Pour le Prédicateur, la grande question c’est celle de savoir : « comment faire naître la joie de la tristesse ? Car Jésus affirme qu’en me revoyant votre tristesse se transformera en joie. Pour les ennemis du Christ, la mort de Jésus sur la croix est un échec et vous aussi vous allez vous lamentez, vous allez pleurer parce que vous avez perdu un être très cher mais sachez que  vos lamentations, vos pleurs se transformeront en joie vous dit Jésus. Le temps, la maîtrise du temps, l’homme croit avoir cette maîtrise du temps, mais n’oublions jamais que tout dépend du Seigneur. En cette circonstance présente, comme le Christ, il s’agit d’un retour au Père. Et le chrétien doit toujours vivre dans cette espérance de rejoindre un jour la maison du Père. DINZOLELE est parti, nous pouvons pleurer, nous lamenter mais il ne reviendra plus. Il n’a fait que rejoindre son Maître. Nous qui sommes encore en vie, suivons plutôt l’exemple qu’il nous laisse. La douleur des disciples et la joie du monde forment un contraste tragique, étranger au monde où ils ont été tirés par la parole de Jésus. Et pourtant vivant dans le monde, le disciple est soumis à sa haine, le disciple expérimente l’abandon, la solitude, l’incompréhension. Comme nous maintenant, nous sommes là mais nous ne comprenons rien, nous sommes perplexes, tout nous dépasse. Qui pouvait imaginer voir cet homme partir, nous quitter de façon si brutale ? Il est parti certes, nous sommes dans l’angoisse mais croyons qu’il est maintenant dans la joie  éternelle. Que retenir alors de Mgr Philippe DINZOLELE ? S’il ne s’agissait que de l’argent, Monseigneur, notre curé, ne serait pas mort. C’est pour dire que sa mort est vraiment la volonté de Dieu. Il était l’homme de plus délaissés, de tout le monde, plein d’initiatives et de belles idées. Bref, il a travaillé et rendu agréable son milieu de vie. Pour terminer, au regard de tout ce qu’il a fait, l’Abbé MATONDO a demandé à l’auguste assemblée d’applaudir pour lui. La messe s’est alors poursuivie normalement.

Avant les absoutes, on a procédé à la cérémonie de dépôt de gerbes de fleurs suivie de différents mots de circonstances dont tour à tour celui du conseil paroissial, de la famille biologique, du vice-gouverneur de la province du Kongo central, représentant personnel du gouverneur de province et l’oraison funèbre de l’Abbé Dominique MBAMBA.

Après les absoutes chantées par l’Abbé Bernard NKIAMBI et la bénédiction du corps par le Père Evêque est intervenue la levée du corps de l’église. Quelques prêtres ont transporté le cercueil de la chapelle ardente à la grande porte de l’église et de là les membres de PAX, accompagnés des éléments de la police, ont pris la relève jusqu’au lieu de l’inhumation. D’abord au rythme de la chorale centrale de la cité pastorale de Mbanza-Ngungu et ensuite de la fanfare Sainte Thérèse, sous une vive émotion, de pleurs ponctués des chants, un long cortège est parti de l’église jusque derrière l’église paroissiale en passant par l’entrée principale de la paroisse, la cour de l’E.P. KINZONZI, derrière le sanctuaire marial  et longeant devant la salle paroissiale jusque derrière l’église où désormais Mgr Philippe reposera pour l’éternité aux côtés de ses confrères Alphonse KAVENANDIAMBUKO, Albert NDANDU et Francois-Xavier BANKANZI qui l’ont précédé dans la maison du Père.

Dinzdign4Dinz7Dinzdign4Né le 27 mars 1948, ordonné prêtre le 21 septembre 1975, Mgr Philippe DINZOLELE, après sa thèse en Bible, défendue à l’université Tübingen en Allemagne, qui a consisté en une étude comparative des proverbes bibliques et proverbes kongo, est revenu au diocèse. Formateur d’abord au Petit séminaire de Kibula, ensuite au Grand séminaire de Mayidi, au Noviciat des Sœurs diocésaine de Vunda et enfin à l’Université Catholique du Congo, et par après Curé de paroisse puis Vicaire général et de nouveau curé de paroisse et Doyen du doyenné de Mbanza-Ngungu, le curé défunt de Sainte Thérèse, à en croire les propos de tous ceux qui étaient appelés à se remémorer sa personnalité, nous laisse le souvenir d’un homme fidèle serviteur de Dieu et d’église qui meurt en tenue de service, véritable ambassadeur de la province et de la culture kongo, ami des plus démunis et des enfants, un homme simple et visionnaire.

Puisse ton départ au ciel à la maison du Père, Monseigneur Philippe, être pour nous non un motif de profonde tristesse mais de joie et d’action de grâce au regard de la grande richesse que ta personne lègue aux générations futures.  

Que ton âme repose en paix dans la félicité céleste !

Philibert MAYENGELE

RTDM KUKIELE

DinzdignDinzfleurs2Dinz5DinzDinz vgDinzpart2Dinz pretresDinz procDinz proceDinz precessionDinz levDinz terDinz cimDinz benDinz cerc trouDinz fDinz fleu cimDinz paroi

Ordinations presbytérale et diaconales à la paroisse Sainte Thérèse de Mbanza-Ngungu

Litanie2Ce 28 août 2016, 22e dimanche ordinaire du Temps ordinaire de l’Eglise, l’Evêque de Matadi, Son Excellence Mgr Daniel NLANDU MAYI, a conféré, au cours de la Sainte Messe qu’il a personnellement présidée à la paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Mbanza-Ngungu, précisément à la cour de l’école primaire KIVUVU des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie, le sacrement de l’Ordre en deux degrés : le presbytérat à Monsieur l’Abbé Dieu-Merci LUMPINI KIANAMVUIDI et le diaconat à Michel BABAWUKA MAKUTA, Edouard KISUVIDI VITA, Matthieu MALUDI KISAMBA, Christian MBIMBA NDANGI, Thomas NGINDU NDONGALA, Ferdinand NGUEMA LEMBO, Blaise MATONDO MAKIESE,CSSR, Eudes BISAMBU BIANGITUKULU, CSSR et Michel MAKIZOLELA MEZIDI CSSR.Ordinands

Organisé habituellement à Matadi, la ville épiscopale, exceptionnellement pour cette année pastorale 2015-2016, le choix du Père Evêque est tombé sur le Doyenné de Mbanza-Ngungu qui a eu l’honneur d’accueillir ce grand événement à caractère diocésain et qui l’a si bien organisé à la grande satisfaction de tout le monde. 

Avec ces nouvelles ordinations, le Diocèse de Matadi vient de s’enrichir d’un Prêtre et de Six Diacres tandis que la Vice Province des Rédemptoristes en R.D. Congo de trois Diacres.

S’appliquer à vivre la vertu d’humilité et s’efforcer d’être toujours des serviteurs fidèles, tel est l’essentiel du message que le Célébrant a adressé à l’assemblée en général et aux nouveaux ordonnés en particulier. Aussi, a-t-il, par la suite, saisi de l’occasion pour annoncer à tous ses diocésains la célébration prochaine du jubilé de Diamant du Petit Séminaire Saint Charles Lwanga de Kibula. Un vibrant appel a été lancé à tous les ressortissants du Diocèse de Matadi et aux hommes et femmes de bonne volonté à conjuguer des efforts pour la réussite de ce jubilé et, surtout avant cela, à apporter une assistance conséquente au Comité organisateur qui devra au préalable s’employer à réfectionner présence l’ensemble du bâtiment cette institution de formation des petits séminaristes devenus vétustes.

Notons qu’à cette messe, débutée à 09h30’ et magnifiquement chantée par la chorale décanale du Doyenné de Mbanza-Ngungu, on a noté la présence de près d’une centaine de prêtres, notamment Mgr Philippe DINZOLELE, Curé Doyen du Doyenné du Doyenné de Mbanza-Ngungu et Curé de la paroisse hôte et le Très Révérend Père Zéphyrin LUYILA, Vice Provincial des Rédemptoristes au Congo, qui ont entouré Mgr l’Evêque, un ancien missionnaire Rédemptoriste au diocèse, le Révérend Père Hugo, venu de la Belgique pour la circonstance et le Modérateur de la curie diocésaine, Monsieur l’Abbé Bruno DIANGADIO.

Plusieurs officiels dont Son Excellence Monsieur Daniel MUKOKO SAMBA accompagné de son épouse et Mama Marie-Madeleine MIENZE, tant d’autres invités de marque, des autorités politico administratives et militaires de la cité de Mbanza-Ngungu, les religieux et religieuses, les membres de famille des ordonnés et un très grand monde de fidèles chrétiens  venus de partout à travers le diocèse et d’ailleurs ont également répondu favorablement à ce grand rendez-vous.

Avant la bénédiction finale, deux mots ont tour à tour été entendus. D’abord, celui du président du Comité organisateur et, ensuite, celui des nouveaux ordonnés qui a été lu par Monsieur l’Abbé Dieu-Merci.

Un repas fraternel a été organisé immédiatement après la célébration eucharistique dans la salle de conférence du Bureau de l’Education Chrétienne et la salle paroissiale. Nos vives et sincères félicitations aux nouveaux Prêtre et Diacres.

Philibert MAYENGELE

RTDM KUKIELE 

Première visite pastorale de Mgr Daniel NLANDU MAYI et confirmation à la Pro paroisse Saint François d’Assise de Zongo

Arr zongo 1Soucieux d’être le plus possible proche de ses diocésains, l’Evêque de Matadi, Mgr Daniel NLANDU MAYI vient de nouveau d’effectuer, du samedi 11 au dimanche 12 juin 2016, une visite de travail pastoral  à la Pro paroisse Saint François d’Assise de Zongo dans le Doyenné de Mbanza Ngungu à près de 53 Km de Kisantu.

A son arrivée, le samedi 11 juin 2016 à 17h50, le Père Evêque a été accueilli par le Curé de la paroisse Saint Jean-Baptiste de la Salle de Ngombe-Matadi, Abbé Cypriem DINAKUIZA, derrière lui une foule immense de fidèles, à la barrière d’entrée de Zongo SNEL.

Après le petit mot de bienvenue et la remise du bouquet de fleurs par une fillette,  Mgr Daniel a regagné sa jeep entourée de nombreux chrétiens chantant au rythme des flutistes venus de Gombe-Matadi jusqu’à la pro paroisse où l’attendait le Procuré de Zongo, Abbé Faustin NZOTUKEZI, d’autres prêtres, quelques membres du conseil pro paroissial et bien d’autres chrétiens.

Recueillement devant le Saint Sacrement de l’Hôte du jour, bain de foule avec beaucoup d’enthousiasme, danses, cris de joie, tel est le sommaire du premier moment du séjour de l’Evêque dans ce petit coin de son diocèse.

Quelques temps après, la délégation épiscopale a été conduite au nouveau quartier Zongo II, cadre magnifique retenu pour le logement. C’est là que le Visiteur de marque, pour avoir une idée claire de la vie générale de cette portion ecclésiastique, s’est entretenu avec le Procuré et le Directeur du site Zongo II. Dès après ces quelques réceptions, il a été invité à table pour le repas suivi du repos de la nuit.   

Le matin du dimanche 12 juin, c’est à 10h00’ que l’Evêque a rejoint l’assemblée chrétienne à la Pro paroisse pour la célébration eucharistique concélébrée par onze prêtres et animée par la chorale centrale Saint François d’Assise. Au cours de celle-ci 42 jeunes et adultes confondus ont reçu des mains du célébrant principal le sacrement de confirmation.

Dans son homélie, Mgr Daniel NLANDU a d’abord remercié toute l’assemblée pour l’accueil chaleureux. Ensuite, il a rappelé le sens du sacrement de la confirmé et invité les confirmands à être partout des témoins du Christ et surtout de ne jamais avoir peur ou honte de décliner leur identité catholique. Par la confirmation, a-t-il insisté, les confirmands deviennent adultes dans la foi et reçoivent la délicate mission de témoigner de Jésus Christ dans leur vie de chaque jour. Il les a exhortés à s’engager avec zèle dans les mouvements et autres activités pastorales de la Pro paroisse. Il a renchérit en ces termes : « Vous êtes les bras et les jambes du Christ. Travaillez donc sa relâche pour que sa mission se poursuive sans relâche ici et partout où vous vivez ».

Avant la bénédiction finale, l’Abbé Faustin, dans son mot de circonstance, a rappelé brièvement l’historique de la Pro paroisse de Zongo, évoqué quelques réalisations en trois ans depuis l’érection de Zongo en Pro paroisse grâce aux efforts de toute la chrétienté et les difficultés auxquelles il est confronté dans son travail pastoral. Aussi n’a-t-il pas manqué de lancer un cri d’alarme aux ressortissants de Zongo, aux paroisses sœurs et aux hommes et femmes de volonté afin de lui prêter mains fortes face aux nombreux défis qui s’imposent dans cette Pro paroisse appelée à devenir paroisse. Heureux et satisfait de quelques heures passées avec ses chrétiens de Saint François d’Assise, Monseigneur l’Evêque, pour sa part, a promis dans la mesure du possible de s’investir personnellement pour aider et accompagner le procuré à atteindre les objectifs majeurs de sa mission dans cette Pro paroisse. Il a également félicité et encouragé l’Abbé Faustin NZOTUKEZI, et à travers lui tous les chrétiens de Zongo, pour tout ce qu’ils font déjà pour leur pro paroisse. « Continuer avec cette allure et faire encore plus pour que demain Zongo devienne une paroisse », tel est le souhait du numéro 1 du diocèse de Matadi et en même temps sa recommandation aux chrétiens vivant dans cette contrée.

Notons que depuis sa prise de possession canonique, c’est pour la première fois que le Père Evêque a foulé le sol de la Pro paroisse de Zongo et, à la grande surprise de tous, parmi les cadeaux lui réservés on a vu un bœuf et un mouton.

A 16h35, fin de la visite pastorale et départ de la délégation épiscopale pour Matadi après le partage du repas fraternel.       

Philibert MAYENGELE

RTDM KUKIELE

Zongo 2Zongo 3Zongo 4Zongo 5Zongo 6Zongo 7Zongo 8Zongo 9 chZongo 10Zongo 11Zongo 13Zongo 12Zongo 27 jpgZongo boeufZongo chapZongo m p jpgZongo 16 Zongo 24 jpgZongo 26 jpgZongo 25 jpgZongo 14Zongo 21 chZongo 9Zongo 15Zongo 17Zongo 18Zongo 17jpg

 

 

VISITE PASTORALE DE MONSEIGNEUR DANIEL NLANDU MAYI A LA PAROISSE SAINT CLEMENT DE KINZUNDU

KinzunduLa paroisse Saint Clément de Kinzundu, dans le Doyenné de Mbanza-Ngungu,  était en liesse le week-end du 04 au 05 juin 2016 par la première visite pastorale de Monseigneur Daniel Nlandu Mayi, Evêque de Matadi,  qui  a choisi le dimanche du Sacré-Cœur de Jésus pour prier avec ses fidèles vivant dans cette partie du diocèse.  en la solennité d conféré, le dimanche du Sacre Cœur de Jésus, le sacrement de confirmation à 99 fidèles de tous âges confondus.

Il était 16h59 quand l’Evêque et sa suite foulaient le sol de Kinzundu où une grande foule des chrétiens l’attendait avec enthousiasme à l’entrée de la Mission Catholique. A la descente de sa jeep, le Révérend Père moise, curé de la paroisse, l’Abbé Constant BUBAYI, Responsable des élevages de Kindongala, les sœurs de la Mère Laura, l’Honorable député provincial NTONDO ZADINE et quelques autorités civiles et militaires du secteur de Kivulu se sont approchés, après la remise du bouquet de fleurs par une fillette,  pour saluer l’Hôte de marque. Chants, cris de joie, applaudissements de nombreux chrétiens venus l’accueillir s’en sont suivis comme pour lui souhaiter la bienvenue.

De là, pour communier à la joie de tout le monde, le Père Evêque a  parcouru le reste du trajet, à près de 500m de la paroisse, à pied. A son arrivée à la Mission, il s’est directement dirigé à l’église paroissiale, et toute la foule derrière lui,  pour se recueillir devant le Saint Sacrement. Quelques minutes après, avant de se rendre à la cure pour le repos, impressionné par l’accueil lui réservé, il n’a pas manqué de remercier toute l’assistance qu’il a bénie par la suite au terme d’une courte prière.  

Le même jour de son arrivée, immédiatement après le souper, de 20h00 à 22h00, Mgr Daniel a eu droit à une magnifique soirée culturelle. Au menu de celle-ci chansons, récitals de poèmes, saynètes et une pièce de théâtre sur la miséricorde présentée tour à tour par les élèves de l’Ecole Primaire, ceux du secondaire (Institut BAWAYI), les novices et les enseignants de Kinzundu.

Le dimanche 05 juin, à partir de 09h40, Mgr l’Evêque, entouré de huit prêtres,  a personnellement présidé l’Eucharistie solennelle du Sacré-Cœur de Jésus au cours de laquelle 99 enfants et quelques adultes ont reçu le sacrement de la confirmation. Dans son homélie, le Célébrant a souligné la signification de la fête du Sacré-Cœur qui s’est manifesté en Jésus christ dont le cœur est plein d’amour, un amour sans limite, un amour éternel. « Le cœur de Jésus, a-t-il souligné, est plein de pitié et de miséricorde à telle enseigne qu’il n’accepte pas qu’une de ses brebis s’égare, mais il va à sa recherche jusqu’à ce qu’il la trouve et la ramène avec joie à la bergerie ». Car en effet, Dieu ne se contente pas de la mort du pécheur, mais souhaite sa conversion. Mgr Daniel a invité les fidèles à imiter le Cœur Sacré de Jésus dans leur vie quotidienne.

Aux confirmands, il a rappelé que ce sacrement vient réchauffer l’Esprit de la Pentecôte que chacun a reçu au baptême. Il a souligné que cet Esprit n’est pas un esprit de peur, mais de courage. Par la confirmation, ils deviennent adultes dans la foi pour témoigner du Christ. Ce qui veut dire qu’à tout moment et en tout lieu,  ils doivent être témoins de la foi catholique. Celle-ci a fait des élites, c’est-à-dire la foi de l’homme qui rayonne.

Avant la fin de la messe, deux discours ont été prononcés : en premier lieu celui du président du conseil paroissial et, en second lieu, le Rév. Père curé a dans son mot  présenté sa paroisse, évoqué quelques difficultés, remercié l’Evêque pour sa visite et, avant de clore, il a procédé à la présentation de l’Evêque et sa suite, des invités en général.  

Prenant la parole, à son tour, Mgr l’Evêque a remercié toute la chrétienté de la paroisse Saint Clément de Kinzundu pour l’accueil, les cadeaux qui lui ont été offert et a fait la promesse de retourner plus tard à Kinzundu pour la visite pastorale proprement dite. Il était 13h44 quand la messe a pris fin sous le rythme de la fanfare des sœurs de la mère Laura venue de Ngeba pour la circonstance.

Au sortir de la messe, des photos souvenirs ont été prises devant l’église et après un petit moment de repos à la cure, Mgr Nlandu a invité à visiter le Centre de santé de la Mission Catholique sous la conduite du Dr Gisèle, Directrice du BDOM / Matadi.

A 16h20, après la réception au couvent des Sœurs, l’Evêque de Matadi et sa suite ont quitté Kinzundu pour Matadi où ils sont arrivés autour de 23h30’.

Abbé Basile MVUANGA

 Attaché à la RTDM  

CLOTURE DU JUBILE D’OR DE LA PROMULGATION DU DOCUMENT CONCILIAIRE SUR L’EDUCATION CHRETIENNE « GRAVISSIMUM EDUCATIONIS MOMENTUM » A SAINTE THERESE / MBANZA-NGUNGU

Journ enseign cath 38 mgrOuverte à la paroisse Notre-Dame de Fatima dans la Doyenné de Matadi le 21 février 2015, c’est ce samedi 16 avril 2016 que l’Evêque de Matadi, Daniel NLANDU MAYI, a présidé solennellement la clôture de l’année du jubilé d’or de la promulgation du document conciliaire sur l’éducation chrétienne « Gravissimum Educationis Momentum ». C’était à la paroisse Sainte Thérèse de Mbanza-Ngungu, au cours de la sainte messe qu’il a dite dans l’enceinte de l’école primaire Kivuvu.

Débutée à 09h45’, cette historique célébration eucharistique a été honorée par la présence de plusieurs autorités politico-administratives et militaires de la ville de Mbanza-Ngungu, de nombreux cadres de l’enseignement, des enseignants et un monde fou d’élèves venus de tous les coins du Diocèse.

En présence du Coordinateur national des Ecoles Conventionnées Catholiques, l’Abbé Noël NTUNGU BISIWU, Mgr Daniel NLANDU, entouré d’une quarantaine de prêtres, a , dans son homélie, circonscrit, d’abord, le contexte du concile Vatican II et résumé dans les grandes lignes l’essentiel de l’enseignement contenu dans le document susnommé. Il a, ensuite, félicité les enseignants, véritables apôtres de la jeunesse, qui, durant 40 ans, pour les uns, et 50 voire 60 ans, pour les autres, se sont dévoués pour éduquer et former les enfants dans nos écoles. En signe de reconnaissance pour des loyaux services rendus à notre Eglise et à nos enfants, un diplôme de mérite va leur être décerné au cours de cette célébration eucharistique, a-t-il précisé.

S’adressant aux élèves, avant de finir sa prédication, l’officiant a commencé par rappeler sa lettre-exhortation qu’il vient d’écrire à tous les jeunes du Diocèse. Il a invité chacun particulièrement à la lire avec attention afin de bien comprendre, approfondir et intérioriser l’important message qui y est contenu.  Il s’agit, comme ne cessait de le dire le Cardinal MALULA, de combattre la médiocrité, de viser haut dans tout ce qu’on entreprend et de rechercher l’excellence, a indiqué le père Evêque.

Avant la bénédiction finale, faute des menaces de la pluie, de tous les mots qui ont été prévus, seul celui du coordinateur diocésain des Ecoles Conventionnées Catholiques, l’Abbé Rémy LUZOLO, qui a été entendu. Aussi, pour cette même cause, la cérémonie de remise des diplômes de mérite a eu lieu dans la grande salle paroissiale Sainte Thérèse.

Notons que dans le cadre de cette célébration, plusieurs activités ont été organisées, à savoir les activités sportives (football et basket ball) et culturelles. Celles-ci ont permis, d’un côté, la mise en compétition des équipes sélectionnées de toutes les écoles de la ville de Mbanza-Ngungu, siège de la coordination diocésaine des écoles conventionnées catholiques et, de l’autre côté, la découverte des élèves talentueux de notre Diocèse en culture.

A son arrivée dans cette ville scolaire de Mbanza-Ngungu, le vendredi 15 avril 2016 autour de 11h35’, l’Evêque de Matadi a été chaleureusement accueilli, à la place Fina à l’entrée de la ville, par le Curé Doyen du Doyenné de Mbanza-Ngungu et Curé de la paroisse hôte, Mgr Philippe DINZOLELE, qui s’est fait accompagné de quelques membres du conseil paroissial et d’une fillette choisie pour présenter le bouquet de fleurs en signe de bienvenue au visiteur de marque.

Avant d’atteindre la paroisse Sainte Thérèse, juste à l’entrée de Nsona-Ngungu, une grande foule d’élèves sous l’encadrement de leurs enseignants et chefs d’établissement attendait joyeusement l’hôte du jour. C’est à 11h50, au rythme de la fanfare, dans une grande effervescence, que le cortège épiscopal a fait son apparition.

Descendu de sa jeep, l’Evêque a fait un bain de foule qui l’a conduit à pied  jusqu’à l’église Sainte Thérèse. Cris de joie, chants rythmés de la fanfare, applaudissement, tel est le climat général qui a caractérisé le premier moment de l’arrivée de Mgr NLANDU.

A son entrée dans l’église, celui-ci est allé droit jusque devant le Saint Sacrement pour se recueillir pendant quelques minutes. Tout de suite après, le curé de Sainte Thérèse a fait la prière de remerciement à Dieu et lui a souhaité la bienvenue et un bon séjour à Ngungu. Sensiblement touché par l’accueil lui réservé et le mot aimable de bienvenue lui adressé, le père évêque a à son tour remercié tout le monde pour la forte mobilisation qui a rendu son accueil très chaleureux et clôturé cette étape par la bénédiction de l’assemblée.

Selon le programme établi, à 12h30, Mgr Daniel s’est rendu au quartier Nsona-Nkulu, à près d’un kilomètre de la paroisse, où il a procédé à l’inauguration et à la bénédiction de la maison « Notre-Dame de la miséricorde ».

Il sied de souligner ici que cette parcelle a été acquise et la maison construite sur fonds propres de la coordination  diocésaine.

Deux heures après, l’Evêque a pris part, dans la salle paroissiale, à la conférence-débat portant sur le thème « l’éducation catholique et l’éducation aux valeurs » animée par l’Abbé Coordinateur national des ECCath et aux activités culturelles (récitals de poèmes, sketch, danses classiques…) présentées par quelques élèves sélectionnés des écoles de Mbanza-Ngungu et d’ailleurs.

Soulignons que pour marquer cet événement dans les annales de l’histoire de nos écoles, au total 283 enseignants ayant accompli entre 40 et 60 ans d’ancienneté dans ce qu’on appelait autrefois « notre beau métier » répertoriés dans toutes les écoles du Diocèse de Matadi ont reçu, en signe de reconnaissance et d’encouragement, des mains de notre pasteur, le diplôme de mérite.

La messe était chantée par une chorale circonstancielle composée des élèves sélectionnée dans les écoles de Mbanza-Ngungu et quelques étudiants, membres du Mouvement International des Etudiants Catholiques, MIEC en sigle. 

Le partage du repas fraternel entre Monseigneur l’Evêque, les enseignants en honneur, les élèves et tous les invités a bouclé la boucle.

 

Philibert MAYENGELE

RTDM KUKIELE

FETE PATRONALE ET CONFIRMATION DE 131 JEUNES DE LA PAROISSE SAINTE TEHERESE DE L’ENFANT JESUS DE MBANZA-NGUNGU

Mb ng 2« L’Esprit Saint que vous allez recevoir va vous apporter la force de Dieu qui vous rendra capables de résister aux maux qui minent la société congolaise, et aux multiples tentations issues de la précarité de la vie actuelle sous toutes ses facettes. » (Mgr Daniel NLANDU)

Du samedi 10 au dimanche 11 octobre 2015, l’Evêque de Matadi, Mgr Daniel NLANDU MAYI a séjourné à la paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Mbanza-Ngungu, dans le Doyenné qui porte le même nom, où il a, à l’occasion de la fête patronale, conféré le sacrement de confirmation à  131 jeunes.

A son arrivée, le samedi 10 octobre 2015 sur le coup de 19heures, le Père Evêque a bénéficié d’un très chaleureux accueil non seulement des fidèles  de Sainte Thérèse mais aussi de ceux d’autres paroisses de la place.

En effet, une foule immense réunie comme un seul homme s’était donnée rendez-vous à l’entrée de Nsona-Nkulu, à partir de la nationale N°1, pour attendre leur hôte. A la vue de la jeep qui conduisait leur Evêque, précédée par celle de Mgr Philippe DINZOLELE, tout le monde s’est rangé pour se diriger vers la paroisse. Clackson des motos, Cris de joie, chants au rythme de la fanfare paroissiale nouvellement acquise, telle est l’ambiance qui a caractérisé les premiers moments du séjour pastoral de l’Evêque de Matadi à Mbanza-Ngungu.

Après trois quarts d’heures de marche, c’est-à-dire à 19h45’, le cortège épiscopal et toute la foule sont arrivés à l’église paroissiale. A sa descente de la jeep ‘Prado’, avant de faire son entrée à l’église paroissiale pour la cérémonie d’zccueil, Mgr Daniel a reçu les civilités du curé vice Doyen du Doyenné de Mbanza-Ngungu, Abbé Théophile LUWENGO, du Coordinateur Diocésain des Ecoles Conventionnées Catholiques, Abbé Rémy LUZOLO, et d’autres consacrés (prêtres, religieux et religieuses) de cette ville urbano rurale.

A son entrée à l’église qui s’est en un clin d’œil remplie comme un œuf, le Prélat tant attendu s’est d’abord recueilli quelques minutes devant le saint autel en regardant la statue de celle qu’on appelle aussi Sainte Thérèse de Lisieux,  patronne de cette paroisse dont on faisait mémoire. Ensuite, le curé de la paroisse, Mgr Philippe DINZOLELE, après une courte prière, a adressé, au nom de la communauté chrétienne de sa paroisse, le mot de bienvenue à sàn Excellence Mgr l’Evêque. En réponse, l’Evêque a, pour sa part, remercié les chrétiens pour l’accueil chaleureux lui réservé et félicité leur dynamisme pour les travaux du renouveau de l’église paroissiale qui a revêtu d’une nouvelle robe.

La journée du dimanche 11 octobre a été dominée par la solennelle célébration eucharistique présidée personnellement par Monseigneur Daniel NLANDU et concélébrée par 15 prêtres dans une église archicomble.

A cette Messe, l’on a noté la présence de la Mère générale des Sœurs de Sainte Marie de Matadi, Révérende Sœur Marie-Thérèse MAMPAKA, de plusieurs autorités politico-administratives, de deux représentantes de la famille Dokolo qui, disons en passant finance les travaux de réfection de cette église, d’un groupe d’allemands, amis du Diocèse, conduits par Mr l’Abbé Jean LUKOMBO et d’autres invités.

Dans son homélie inspirée par les textes liturgiques (Is 66, 10-14, 1Co 12, 3b-7. 12-13) choisis pour la circonstance, le célébrant a d’abord rappelé la principale vertu qui fit la grandeur de Sainte Thérèse de Lisieux et invité l’assistance non seulement à découvrir la spiritualité qui a consacrée la grande renommée de Sainte Thérèse mais aussi à cultiver la vertu de l’humilité et de l’abaissement qui de  nos jours fait gravement défaut et déserte la plupart de nos familles et autres milieux de vie et surtout nos cœurs. « A travers cette spiritualité de la petite enfance, a-t-il indiqué, la patronne de cette paroisse nous propose de rechercher la sainteté, non pas à tout prix dans des actions d’éclat, mais dans les actes du quotidien même les plus insignifiants, à condition de les accomplir pour l’amour de Dieu. »

 S’adressant particulièrement aux confirmands, le Père Evêque a souligné que « vous allez recevoir le sacrement de confirmation qui va raviver en vous l’Esprit Saint qui vous a été donné le jour de votre baptême.»  Il a rassuré les jeunes que seul cet Esprit Saint qui est la puissance même de Dieu peut les aider non seulement à bien travailler pour le redressement de notre société en déliquescence à bien des égards, mais aussi à accomplir leur mission au sein de l’Eglise et du monde, en mettant à leur service les multiples dons que chacun a reçu lors de son baptême.

Poursuivant son exhortation, il a rappelé la lettre qu’il a personnellement adressée à chaque jeune du diocèse lors des derniers rameaux des jeunes tenus à Kwilu-Ngongo, dans laquelle il leur a proposé de principes de vie et valeurs à cultiver. Parmi ces principes et valeurs, l’Evêque a évoqué notamment le courage, l’aspiration a des grandes choses et l’émergence. Il a martelé en ces termes : « Vous êtes appelés à viser haut et beaucoup dans la vie ; renoncer au mal et à toutes formes de médiocrité, pour n’aspirer qu’à de grandes choses, viser l’émergence »

Après la messe, un grand défilé de toutes les forces vives de la paroisse s’est tenu devant le bâtiment de l’E.P. KINZONZI suivi de la réception des invités dans la salle paroissiale.

A 17heures, fin du séjour de Mgr l’Evêque à Mbanza-Ngungu  et retour à Matadi où il est arrivé le même dimanche à 20h30’.

Notons qu’au cours de cette messe, 131 jeunes de cette paroisse ont reçu la confirmation des mains de Mgr Nlandu et celui-ci a également béni et inauguré officiellement la fanfare nouvellement acquise grâce à l’effort des chrétiens eux-mêmes.   

Philibert MAYENGELE

RTDM KUKIELE

BENEDICTION DU MAUSOLE DE MONSIEUR L’ABBE FRANCOIS XAVIER BANKAZI A LA PAROISSE SAINTE THERESE DE MBANZA NGUNGU

Mausolee 6«  En signe de reconnaissance de l’Eglise de Dieu qui est à Matadi, et de chacun de nous particulièrement, à cette illustre personnalité qu’est l’Abbé François BANKAZI, un homme qui s’est imposé par son savoir-faire, ses exemples et ses riches enseignements, nous avons eu l’idée d’ériger ce mausolée où désormais il se reposera jusqu’au jour où Dieu lui-même le ressuscitera d’entre les morts pour vivre éternellement dans la félicité céleste. » (Mgr Daniel NLANDU MAYI)

Le samedi 11 juillet 2015, l’Evêque du diocèse de Matadi,  Mgr Daniel NLANDU MAYI, a procédé personnellement à la bénédiction du mausolée de l’ancien coordinateur diocésain des Ecoles Conventionnées Catholiques, Monsieur l’Abbé François BANKAZI, décédé le 23 mai de l’année dernière.  

Tout au début de la célébration eucharistique qu’il a présidée en l’église paroissiale Sainte Thérèse de Mbanza-Ngungu, Mgr Daniel, entouré de 15 prêtres, a circonscrit l’événement. « Nous sommes réunis dans cette église d’abord et avant tout pour rendre grâce à Dieu pour le précieux don de la vie qu’il a donnée à Monsieur l’Abbé François BANKAZI à qui nous disons en même temps merci.  Dans sa vie de prêtre, il a vécu plusieurs années avec vous dans cette paroisse et vous savez tous qu’il a réalisé beaucoup de choses à la fois bonnes et importantes en ce qui concerne principalement l’éducation des enfants qui sont en majorité nos enfants. Et nous savons que nombreux parmi eux sont devenus aujourd’hui de grandes personnalités dans notre pays comme dans notre diocèse. La bonne formation qu’ils ont reçue de lui leur a permis d’être nos ambassadeurs dans plusieurs coins de notre pays et même ailleurs. »

Dans la même lancée que le Célébrant, dans son homélie, le curé de la paroisse, Mgr Philippe DINZOLELE est revenu sur les qualités morales et spirituelles de l’Abbé François BANKAZI.   …

Avant la bénédiction finale, Mgr l’Evêque et sa suite ainsi que toute l’assemblée se sont dirigés derrière l’église où est érigé le mausolée aux côtés des tombes des Abbés Albert NDANDU et Alphonse KAVENADIAMBUKO. Après un petit temps de recueillement, Mgr Daniel a procédé à la bénédiction solennelle du mausolée de Tata BANKAZI. Pour lui, « la construction de ce mausolée et sa bénédiction sont une occasion pour rendre grâce à Dieu et un acte de reconnaissance par l’Eglise locale de Matadi pour le travail abattu par l’ancien coordinateur diocésain qui, comme nous le savons tous, a donné sa vie pour l’encadrement de la jeunesse. »

Immédiatement après la messe, une réception a été organisée dans la salle paroissiale.

Propos de Basile MVUANGA recueillis

                                                                                                                                                                                                                       par Philibert MAYENGELE

PRESENTATION

SIEGE :

Paroisse Sainte Thérèse 
B.P. 33 - Mbanza-Ngungu

CURE - DOYEN :
Mgr Philippe DINZOLELE

CONTACTS :

 LES PAROISSES DU DOYENNE

Doyenné de Mbanza-Ngungu
 N° Nom de la paroisse

1

2

Sacré-Coeur / Mbanza-Ngungu

Sainte Thérèse / Mbanza-Ngungu

3 Christ-Roi / Mbanza-Ngungu
4 Sainte Marie / Loma
5 Saint Jean-Baptiste de la Salle / Ngombe-Matadi
6 Notre-Dame des Sept douleurs / Nsona-Mbata
7 Saint Clément / Kinzundu
8 Saint Jules / Camp Ebeya

JUBILE D'ARGENT DES PREMIERS PERES REDEMPTORISTES NOIRS

Jubilé d'argent des premiers pères réremptoristes noirs au CongoMonseigneur Daniel Nlandu Mayi, évêque de Matadi, a présidé le dimanche 19 janvier 2014, à la paroisse Sacré-Cœur de Mbanza-Ngungu, la messe de jubilé d’argent de 25 ans de vie sacerdotale de cinq premiers prêtres rédemptoristes noirs du Congo. Il s’agit des pères Nestor BASUNGA, Antoine TUSAMBA, Clément MAKIOBO, Charles KUSIKA NZAU et Victor MAMPUYA ordonnés le 22 janvier 1989 à sainte Marie de Kimpese par Mgr. Gabriel KEMBO MAMPUTU. Une quarantaine de prêtres a concélébré cette eucharistie. Prenant la parole pendant l’homélie au nom de ses confrères jubilaires, le père Victor MAMPUYA a rappelé à l’assistance les adresses de Mgr KEMBO lors des ordinations sacerdotales et diaconales des pères rédemptoristes au diocèse de Matadi. Il a invité les fidèles de prier sans cesse pour eux et pour tous leurs pasteurs en vue de réussir la mission reçue du Seigneur.

C’était une eucharistie riche en couleur par la grande assistance des fidèles, la présentation des cérémonies, la réussite de la liturgie. Le gouvernement provincial était représenté par Atou Matubuana, vice-gouverneur du Bas-Congo ainsi que le Directeur du cabinet du Gouverneur. A côté d’eux, plusieurs autres autorités de marque de la province et du District des Cataractes ont répondu à l’invitation.

La bénédiction pontificale a été remise aux lauréats par le père Zéphyrin Luyila, vice-provinciale des pères rédemptoristes en présence de la délégation des pères missionnaires belges venus pour la circonstance. IMAGES.

Derick Lelo, rtdm.

VISITE PASTORALE A LA PAROISSE CHRIST-ROI

Mgr Daniel Nlandu Mayi. Benediction de la grotte à Christ-RoiMbanza-Ngungu, le 12 Janvier 2014 : solennité du Baptême du Seigneur. Son Excellence Monseigneur l’Evêque Daniel Nlandu Mayi a célébré l’eucharistie à la paroisse Christ-Roi à Mbanza-Ngungu pour clôturer la visite pastorale qu’il a effectuée dans cette paroisse du 10 au 12 janvier 2014.

Arrivé à Mbanza-Ngungu le vendredi 10 janvier dans la soirée, Monseigneur l’Evêque a été chaleureusement accueilli par la communauté paroissiale de Christ-Roi amassée au lieu du parking principal de la ville. En cortège, tous ce sont dirigés au rythme de la fanfare jusqu’à l’Eglise paroissiale située à quelques 4 km de là. Dans l’Eglise, après un temps de recueillement, Monseigneur Philippe Dinzolele, curé doyen de Mbanza-Ngungu et Monsieur l’abbé Théophile Luwengo, Curé de la paroisse ont tour à tour adressé le mot de bienvenue à l’Evêque diocésain qui, à son tour, a remercié la communauté paroissiale pour l’accueil chaleureux qu'elle lui a réservé.

La journée du samedi 11 janvier était consacrée aux audiences que l’Evêque a accordées aux différentes délégations paroissiales: les prêtres de la paroisse, les membres du conseil paroissial, les délégations des groupes organisés, les notables… ont été reçus, les uns après les autres, par l’autorité diocésaine pour des échanges pastoraux. Par son souci d'être attentif aux nécessiteux, Monseigneur l'Evêque a fait le don d'un velo à un paralytique de la paroisse connu sous le sobriqué de Kijo. La journée s’est achevée par un concert religieux animé par les 5 chorales de la paroisse : chorale des adultes, chorale des jeunes, chorale la charité, chorale Mère de Dieu  et chorale Cénacle.

La messe de clôture de cette visite pastorale était célébrée dans l’Eglise paroissiale et a connu la participation des personnalités de marque dont Madame Urmine Bimbakila, épouse du Vice-premier ministre, Honorable Gilbert Kiakwama, Député national, Honorable Atou Matubuana, Vice-gouverneur du Bas-Congo. 12 prêtres ont concélébré avec l’Evêque l'eucharistie, qui a réunis une foule immense des fidèles venus de toutes les communautés de base de la paroisse. A cette occasion, Monseigneur l’Evêque a octroyé les diplômes de fidélité matrimoniale à 17 couples qui ont accompli 25 ans de mariage et 05 couples qui en ont accompli 50. A l’issue de la messe, l’Evêque a béni le stèle du cénacle puis la nouvelle grotte mariale, toutes deux construites avec les efforts propres des chrétiens et des hommes de bonne volonté. La bénédiction était suivie de la visite du mausolée de Maman Martine Mbingila N’sunda, fondatrice du Mouvement Catholique Luzolo lwa mbote (M.C.L.), pour qui l'on s'est souvenu du onzième anniversaire du décès et dont la famille était présente à la cérémonie. Tout s'est achevé par un défilé des chrétiens devant l’Evêque et tous les invités, défilé auquel Atou Matubuana a pris part comme l’un des fondateurs de mouvement Cénacle de la paroisse.
Homélie de l’Evêque. Mot du Conseil paroissial. Diaporama photo.

Jules Mandaya Isambasa.

CONFIRMATION A LA PAROISSE SAINTE MARIE / LOMA DE MBANZA-NGUNGU

confirmation-a-la-paroisse-sainte-marie-de-mbanza-ngungu-loma-58-1.jpgLe dimanche 16 juin 2013, onzième dimanche du temps ordinaire, Monseigneur Daniel Nlandu Mayi s’est rendu, pour la première fois, à la paroisse sainte Marie / Loma de Mbanza Ngungu, en visite pastorale. Au cours de la célébration eucharistique qu’il a présidée, Monseigneur l’Evêque a conféré le sacrement de confirmation à 352 catéchumènes de cette paroisse ainsi que de la paroisse militaire Saint Jules. La messe, célébrée dans la cour du couvent des sœurs de l’immaculée conception, était concélébrée par une dizaine de prêtres dont le curé doyen Mgr Philipe Dinzolele et a connu l’assistance d’une foule très nombreuse de fidèles venant de ces deux paroisses. En rapport avec l’événement du jour, la célébration eucharistique de ce jour était essentiellement dédiée à l’Esprit-Saint.

Dans son homélie, Monseigneur Daniel a rappelé les confirmands sur le rôle de l’Esprit en eux : un Esprit qui libère et donne le courage d’aller témoigner, comme les Apôtres au jour de Pentecôte, du Christ partout et à tout instant. Facteur d’unité dans la diversité, l’Esprit invite les chrétiens à s’unir et à vivre dans la cohésion. Pour montrer qu’ils sont devenus adultes dans la foi, les confirmés doivent rendre plus visible leur engagement au sein de l’Eglise par la participation active aux activités des Mouvements d’action catholique, des Communautés Ecclésiales et Vivantes de base.

A l’issue de la célébration, le président du Conseil paroissial de Sainte Marie, Monsieur Hyppolite Nlandu, et les élus du jour sont passés présenter leur remerciement à Dieu, à l’Evêque et à l’assemblée des fidèles pour tout ce que le Seigneur a accompli pour eux en ce grand jour. Tout s’est terminé par un partage fraternel du pain entre les convives. HomélieMot du Conseil Paroissial. Mpova ya Basiamisu[Diapositives]

Ange Lumpuvika, rtdm

CONFIRMATIONS A LA PAROISSE SAINTE THERESE DE MBANZA-NGUNGU

eglise-de-la-paroisse-ste-th-r-se-a-mbanza-ngungu.jpg

Le dimanche 09 juin 2013, fête du Sacré-Cœur de Jésus, Son Excellence Monseigneur Daniel Nlandu Mayi, Evêque de Matadi, a conféré le sacrement de confirmation à 244 catéchumènes de trois paroisses différentes. Il s'agit de la paroisse Sainte Thérèse qui a présenté 68 candidats, la paroisse Sacré-Coeur avec 59 candidats et la paroisse Christ-Roi qui comptait 117 candidats. La messe était célébrée à la paroisse Sainte Thérèse de Mbanza-Ngungu où tous les confirmands étaient regroupés, de 9 h 00 à 13 h 00, devant un grand nombre de fidèles venant de différentes paroisses de la ville. 14 prêtres ont concélébré cette eucharistie dont l’animation liturgique était assurée par la commission liturgique du doyenné de Mbanza-Ngungu.

Dans son homélie, Monseigneur l’Evêque a appelé les confirmands au sens de la responsabilité, à la fidélité dans l’Eglise comme défit de la jeunesse et à la conversion des cœurs. Devenus adultes, les confirmés doivent manifester leur engagement dans l’Eglise et y être des acteurs actifs.

Monsieur Mbala Seti, Président du Conseil paroissial, a remercié Monseigneur l’Evêque pour cette grâce dont leurs paroisses ont été bénéficiaires. Après la messe, tous les confirmés se sont retrouvés encore autour de l’Evêque dans la salle paroissiale pour le partage d’un pain. Le dimanche prochain, le 16 juin 2013, ce sera le tour de la paroisse Sainte Marie de Loma avec tous ses sous-postes de recevoir la confirmation. Homélie. [Diapositives]

Abbé Jules Mandaya Isambasa, rtdm