BIENVENUE SUR LE SITE INTERNET DU DIOCESE DE MATADI ET NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE VISITE

Eglise Universelle

Le Pape François vient de procéder à l’ouverture solennelle de la porte sainte et au lancement du jubilé extraordinaire de la Miséricorde

« L’histoire du péché n’est compréhensible qu’à la lumière de l’amour qui pardonne. Si tout  restait  cantonné au  péché, nous  serions les plus désespérées  des  créatures, alors  que   la  promesse   de   la  victoire de l’amour du Christ enferme tout dans la miséricorde du Père »(…) La Vierge Immaculée  est devant nous un témoin privilégié de cette promesse et de son accomplissement ». (Pape François).Fr2

« Ouvrez-moi les portes de la justice ». C’est avec cette traditionnelle formule qui inaugure depuis 700 ans les jubilés que le Saint-Père, le Pape François a ouvert, ce mardi matin 08 décembre 2015, l’année sainte consacrée à la « miséricorde de Dieu » au Vatican.  C’est le thème de la « miséricorde » que le Souverain Pontife propose aux 1,2 milliard de catholiques du monde entier et aux hommes de bonne volonté.

Pour le Pape, cette Année Sainte extraordinaire est « un don de grâce ». « Entrer par cette Porte signifie découvrir la profondeur de la miséricorde du Père qui nous accueille tous et va à la rencontre de chacun personnellement. Ce sera une Année pour grandir dans la conviction de la miséricorde ». « Que de tort est fait à Dieu, et à sa grâce lorsqu’on affirme avant tout que les péchés sont punis par son jugement, sans mettre en avant au contraire qu’ils sont pardonnés par sa miséricorde ».

Aussi, le Pape a indiqué qu’en franchissant aujourd’hui la Porte Sainte, « nous voulons rappeler une autre porte que, il y a cinquante ans, les Pères du Concile Vatican II ont ouvert vers le monde (… ) Ce Concile, a-t-il souligné, a été « une véritable rencontre entre l’Église et les hommes de notre temps. Une rencontre marquée par la force de l’Esprit qui poussait son Église à sortir des obstacles qui pendant de nombreuses années l’avaient refermée sur elle-même, pour reprendre avec enthousiasme le chemin missionnaire ». Il a conclu en disant que le jubilé extraordinaire sur la miséricorde « nous provoque à cette ouverture et nous oblige à ne pas négliger l’esprit qui a jailli de Vatican II, celui du Samaritain ». 

Notons que c’est à l’issue d’une messe célébrée devant des dizaines de milliers de fidèles que le Saint-Père a procédé à l’ouverture de la Porte Sainte de la Basilique Saint Pierre. Il a franchi le premier cette porte, suivi immédiatement de son prédécesseur, le pape émérite Benoit XVI qu’il a invité personnellement à cette cérémonie.

Philibert MAYENGELE

     RTDM KUKIELE

Fr8Fr7Fr6Fr3Fr4Fr5Fr1 docxFr2

Habemus Papam: Cardinalem Bergoglio

Le conclave s'est conclu par l'élection d'un nouveau successeur de Pierre, Pasteur de l'Eglise Universelle.

2013-03-13 Radio Vatican
Habemus Papam, dominum cardinalem Bergoglio. Il est jésuite et nous vient de l'Argentine ! Il a pris le nom de François 1er. Il s'agit du premier pape des Amériques et du premier Jésuite à devenir pape.
L'élection par les 115 cardinaux réunis en secret dans la Chapelle Sixtine avait été annoncée auparavant par l'émission rituelle d'une fumée blanche et par les cloches de la Basilique Saint Pierre qui avaient retenti à toute volée. "Les cardinaux sont allés me chercher au bout du monde", ont été les premières paroles du nouveau Pape, François, qui ajoutait:"Avant de vous bénir, je vous demande de prier pour moi". Et ce fut une Place Saint-Pierre en silence qui se recueillait. François 1er priait aussi pour son prédecesseur Benoît XVI, pour que Dieu le préserve.
José Maria Bergoglio, archevêque de Buenos Aires, 76 ans, est né le 17 décembre 1936 dans la capitale argentine, d'un couple d'immigrés italiens. Sa formation est celle d'un ingénieur chimiste. Mais il est entré très tôt dans la Compagnie de Jésus. Prêtre depuis 1969, il a toujours lié sa carrière ecclésiastique à l'expérience de la réalité sociale de son pays. Dès 1992, il était évêque auxiliaire de Buenos Aires, promu archevêque en 1998.
José Maria Bergoglio est connu pour la vie simple qu'il a menée à Buenos Aires, voyageant en métro et en bus, passant ses week-ends dans les paroisses défavorisées, au contact des prêtres des bidonvilles. Il est cardinal depuis 2001. Et son nom avait déjà beaucoup été cité lors du précédent conclave.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×